Ciblage publicitaire : Contre toute attente, 85 % des utilisateurs d’iOS 14.5 ont dit non à la collecte de leurs données

APPLIS Selon les sondages menés avant la nouvelle fonctionnalité, 40 % des utilisateurs auraient dû accepter le ciblage publicitaire des applications

20 Minutes avec agence

— 

Illustration du système d'exploitation mobile d'Apple, iOS 14.
Illustration du système d'exploitation mobile d'Apple, iOS 14. — SOPA Images / SIPA/SIPA

Les utilisateurs d’iOS disent majoritairement non au pistage publicitaire. Dans la version 14.5 du système d’exploitation d’ Apple, les applications mobiles doivent désormais demander aux utilisateurs l’autorisation de collecter leurs données de suivi.

En cas d’acceptation, les annonceurs peuvent ainsi récupérer les données et mieux cibler quelles publicités montrer à quels utilisateurs. Problème : ce lundi, 87 % des utilisateurs d’iOS 14.5 avaient refusé la collecte de données, selon les chiffres de la société Flurry relayés par 01net.

Des sondages trop optimistes

Le refus est encore plus fort aux Etats-Unis où 95 % des utilisateurs d’iOS 14.5 ont dit non au suivi des applications. 5 % des utilisateurs dans le monde et 3 % aux Etats-Unis ont même désactivé définitivement le tracking publicitaire sur d’autres applications ou sites Web, selon les statistiques de Flurry.

Ces chiffres ont de quoi inquiéter les publicitaires, le ciblage des consommateurs représentant une méthode très efficace pour optimiser leurs campagnes et augmenter leurs revenus. Avant le déploiement d’iOS 14.5, les sondages étaient plutôt optimistes, indiquant qu’environ 40 % des utilisateurs allaient valider leur accord pour le tracking.

Ces chiffres peuvent évidemment changer, car les utilisateurs ont toujours la possibilité de modifier leur choix à tout moment dans les paramètres de leur smartphone ou appareil électronique. Mais pour l’instant, la tendance est nettement au refus du ciblage publicitaire.