Tinder : Les utilisateurs pourront savoir si leur interlocuteur possède un casier judiciaire

SECURITE Match Group s’est associé à Garbo, société spécialisée dans les vérifications d’antécédents en matière de crimes violents, harcèlement et maltraitance

20 minutes avec agence

— 

Illustration de Tinder
Illustration de Tinder — Igor Golovniov / SOPA Images/Sip/SIPA

Tinder a récemment annoncé l'ajout prochain sur l'appli d'une fonctionnalité permettant d'accéder à plusieurs informations concernant des utilisateurs, dont certains antécédents judiciaires. L'outil conçu pour améliorer la sécurité des abonnés sera d'abord déployé sur la version américaine de l' appli de rencontres. Le service payant fera ensuite son apparition dans les autres pays, rapporte la BBC.

Les données seront fournies par Garbo, une entreprise spécialisée dans la collecte et la vérification d'antécédents, qui s’appuiera sur un nom ou un numéro de téléphone. Match Group, la maison-mère de Tinder et des applis de rencontre OkCupid et Hinge, a fait l'acquisition d'une partie de la société. Cette dernière a cependant indiqué ne pas communiquer d'informations relatives à des arrestations dans des affaires de stupéfiants ou de délits routiers.

Les vérifications effectuées par Garbo portent sur «l'historique public et les signalements de violence ou de maltraitance, y compris les interpellations, les condamnations, les mesures d'éloignement, le harcèlement et d'autres crimes violents». L'outil que proposera Tinder aux Etats-Unis au cours de l'année 2021 a été salué par les partisans d'une sécurité personnelle accrue en ligne.

De nombreux progrès

En 2019, onze membre du Congrès américain avaient envoyé à Match Group un courrier enjoignant l'entreprise à «prendre rapidement des mesures limitant le risque de violence sexuelle et relationnelle encouru par [s]es utilisateurs». Les élus s'appuyaient notamment sur une enquête de ProPublica, qui révélait que de nombreux criminels sexuels utilisaient Tinder.

L'application de rencontres a développé d'autres outils visant à garantir la sécurité des clients. Ces derniers peuvent désormais bénéficier d'un service de vérification de photo ou d'un bouton d'urgence, qui permet aux utilisateurs de contacter rapidement les autorités s'ils se sentent en danger lors d'un rendez-vous.