Une grave pénurie de composants électroniques touche tout le secteur à cause du coronavirus

CRISE La pénurie est aggravée par la demande des constructeurs automobiles et touche les composants même les plus insignifiants

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de circuit et puce électronique.
Illustration de circuit et puce électronique. — Pexels/Pixabay

La crise du coronavirus a provoqué une forte demande en composants informatiques et électroniques. En 2020, particuliers et entreprises se sont massivement équipés pour s’adapter, que ce soit pour se consacrer aux loisirs ou accompagner le télétravail.

Mais le secteur doit maintenant faire face à une pénurie de composants. Une tendance particulièrement visible pour les processeurs et les cartes graphiques mais qui concerne bien d’autres éléments. Le marché informatique devrait rester en tension pendant toute l’année 2021 selon les industriels, révèle Nikkei Asia relayé par Clubic.

Tous les composants se font rares

Le fabricant d’ordinateurs Acer et les principaux fournisseurs de technologies sont d’accord : la pénurie mondiale de composants électroniques, qui a commencé en 2020, s’aggrave. Elle pourrait même compromettre la croissance du marché de l’informatique, incapable de répondre à la demande.

La pénurie concerne quasiment tous les composants équipant ordinateurs, serveurs, consoles de jeux vidéo et autres appareils. Les éléments sont parfois insignifiants, comme des « puces associées qui ne valent que 80 cents ou même 50 cents par unité », témoigne Jason Chen, PDG d’Acer. Selon le dirigeant, ses équipes sont en chasse permanente de composants.

Le secteur automobile aggrave la pénurie

La situation est sans précédent, et la gourmandise du secteur automobile, qui n’a pas anticipé sa demande de composants, n’arrange rien. Selon Jason Chen, le problème de pénurie durera probablement au moins jusqu’au dernier trimestre de 2021. Les problèmes rencontrés par Acer le sont aussi par les principaux acteurs américains de ce marché que sont HP et Dell.

Mais tous les acteurs sont touchés. Le fabricant d’écrans Innolux, qui fournit les plus grandes marques, assure une production en flux tendu. Selon le PDG, « les fournisseurs ne peuvent apporter une réponse ferme même sur six mois ». Aucune amélioration n’est envisageable avant, au mieux, début 2022.