Coronavirus au Japon : Une compagnie de danse se produit tout en respectant les gestes barrières

SPECTACLES Les spectateurs sont installés dans des cabines séparées et bénéficient d’une fente ou d’un judas pour observer les danseurs

20 Minutes avec agence

— 

Cette compagnie de danse japonaise a mis en place une solution alternative pour se produire malgré le Covid-19.
Cette compagnie de danse japonaise a mis en place une solution alternative pour se produire malgré le Covid-19. — SYSPEO/SIPA

La crise sanitaire mondiale contraint les acteurs du spectacle vivant à tenter de trouver des moyens de s’adapter pour exercer leur activité. Au Japon, un dispositif surprenant a été créé par une compagnie de danse dans le but de jouer leur spectacle devant du public tout en respectant les règles de distanciation physique, rapporte CNews en citant les informations de l’agence de presse Reuters.

Depuis le mois de décembre 2020, les spectateurs sont ainsi installés en cercle autour de la scène dans des cabines séparées. A l’intérieur, ils peuvent regarder la performance des danseurs à l’aide d’une petite fente comme celles des boîtes aux lettres ou bien d’un judas.

La limitation du champ de vision des spectateurs est censée les pousser à être davantage concentrés sur ce que font les danseurs sur scène. « Je voulais proposer un nouveau format de scène que les gens puissent apprécier en toute tranquillité d’esprit », a confié le chef de la compagnie Moonlight Mobile Theatre, Nobuyoshi Asai, au journal japonais Mainichi Shinbun.

Seulement 30 spectateurs par représentation

Grâce à ce dispositif, 12 représentations du spectacle de cette compagnie ont pu être réalisées, toutes à guichets fermés. L’inconvénient de ce système est qu’il ne peut accueillir que 30 spectateurs par représentation, ce qui ne permet pas à la troupe de rentrer dans ses frais.

Pour survivre, Moonlight Mobile Theatre compte sur des subventions attribuées par le gouvernement japonais, même si elles sont à peine suffisantes. A l’avenir, Nobuyoshi Asai espère que ce dispositif pourra servir de modèle « pour ramener le public dans les salles de spectacles ».