Coronavirus : Un simulateur calcule votre place dans la file d’attente pour se faire vacciner contre le Covid-19

VACCINATION Deux chercheurs ont développé un simulateur permettant à chaque individu, en fonction de son âge, son état de santé ou encore sa profession, de découvrir précisément sa place dans la queue vaccinale

H. B.

— 

Une vaccination contre le Covid-19 dans un hôpital bordelais.
Une vaccination contre le Covid-19 dans un hôpital bordelais. — UGO AMEZ
  • Si beaucoup de Français envisagent de se faire vacciner, personne ne sait vraiment à quel moment il pourra réellement le faire.
  • Deux chercheurs lyonnais ont développé un simulateur permettant à chaque individu, en fonction de son âge, son état de santé ou encore sa profession, de découvrir la date à laquelle il pourra espérer recevoir sa dose de vaccin.
  • Baptisé « calculateur de queue pour le vaccin », ce simulateur est basé sur les chiffres de l’Insee, les données de la Haute Autorité de santé, de Santé Publique France, et les chiffres publiés quotidiennement sur le site CovidTracker.fr.

A peine un mois après le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France, la plupart des centres de vaccination affichent complet. Si beaucoup de Français envisagent de se faire vacciner, personne ne sait vraiment à quel moment il pourra réellement le faire. Deux chercheurs français ont développé un simulateur permettant à chaque individu, en fonction de son âge, son état de santé ou encore sa profession, de découvrir précisément sa place dans la queue vaccinale, et donc la date à laquelle il pourra espérer recevoir sa dose de vaccin.

« Au moment où la France entamait sa campagne de vaccination contre le Covid-19 – prévoyant d’atteindre 1.000.000 de vaccinations fin janvier –, je me suis posé la même question que des millions de Français. Quand pourrais-je me faire vacciner ? J’ai essayé de trouver une réponse, et j’ai fini par construire moi-même un outil pour calculer ma position dans la file d’attente », explique Salam Moubarak, docteur à l’Institut national des sciences appliquées de Lyon (Insa) de Lyon (Rhône).

Des données calculées en temps réel

Avec son collègue Maciej Kowalski de la start-up Omni Calculator, Salam Moubarak a donc développé un simulateur, inspiré de celui créé en Angleterre par Steven Wooding, un physicien anglais, qui a créé un algorithme « permettant de déterminer quand les Britanniques pourront se faire vacciner ». Baptisé « calculateur de queue pour le vaccin », le simulateur mis au point par les deux chercheurs lyonnais est basé sur les chiffres de l’Insee, les données de la Haute Autorité de santé, de Santé Publique France, et sur les chiffres publiés quotidiennement sur le site CovidTracker.fr [et son outil VaccinTracker].

« A l’aide de ces statistiques, et en prenant en considération l’âge, la profession, l’état de santé, les facteurs de risque, mais aussi le taux d’approbation du vaccin au sein de la population [le pourcentage de Français qui veulent se faire vacciner] et la durée de la campagne vaccinale, notre algorithme est capable d’estimer la date à laquelle chaque Français pourrait avoir accès au vaccin. Notre calculateur vous fournit le nombre minimal et maximal de personnes devant vous, ainsi qu’une estimation de la durée qu’il vous faudra attendre avant de recevoir votre dose », détaille Salam Moubarak.

L'algorithme vous indique quand est-ce que vous pourrez vous faire vacciner.
L'algorithme vous indique quand est-ce que vous pourrez vous faire vacciner. - Omni Calculator

« Les gens veulent plus d’informations, plus de transparence »

Le calculateur est disponible gratuitement sur le site d’Omni Calculateur. Pour obtenir une estimation de date, c’est très simple. Il vous faudra juste indiquer votre âge, préciser si vous êtes résident dans un Ehpad, si vous êtes enceinte, si vous travaillez en tant que professionnel de santé, pompier ou en tant que personnel d’aide à domicile, si vous avez des comorbidités, et si vous avez déjà été en contact à haut risque avec des personnes positives au Covid-19.

Ainsi, pour un jeune homme de 25 ans, en bonne santé, et qui n’a pas été en contact avec des personnes contaminées, le simulateur indiquait ce dimanche 24 janvier qu’il y avait « entre 20.804.000 et 30.604.000 personnes » devant lui dans la queue, soit une vaccination qui ne pourrait pas intervenir avant le 12 novembre 2021. Mis en ligne il y a une semaine, ce calculateur n’a « pas la prétention d’être précis à 100 % », et ne se présente pas comme une source officielle, ni un support médical, précise Salam Moubarak. « C’est purement informatif, les gens veulent aujourd’hui plus d’informations, plus de transparence ».