Boeing a fait s’envoler un escadron de jets autonomes pilotés par une IA

AVION AUTONOME Les 5 petits avions sont parvenus à décoller, voler en formation et à atterrir de manière totalement autonome

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Boeing a fait s’envoler un escadron de jets autonomes
Boeing a fait s’envoler un escadron de jets autonomes — Geeko

L’avionneur américain Boeing vient de passer une étape importante de son projet d’avion autonome. Il vient en effet de réussir à faire voler simultanément 5 jets de manière totalement autonome.

Au-delà du fait que ces 5 petits avions ont décollé, volé en formation et atterri sans aucune intervention humaine, l’exploit réalisé par Boeing en Australie, à Queensland, repose avant tout sur le fait que les engins ont communiqué entre eux pour progresser ensemble. « Les capacités de liaison de données ont permis à l’avion de communiquer avec les autres plates-formes afin qu’elles puissent collaborer pour accomplir une mission », s’est réjoui Boeing.

D’une taille de 3,4 mètres, les 5 jets dotés de capacités embarquées de commande chapeautées par une intelligence artificielle ont été ajoutés un à un lors des tests pour former un escadron. Ils ont atteint une vitesse de 270 km/h en volant ensemble, de manière totalement coordonnée. « Les tests ont démontré notre succès dans l’application d’algorithmes d’intelligence artificielle pour apprendre au cerveau de l’avion à comprendre ce qui lui est demandé », a indiqué l’avionneur.

Pas d’usage civil visé pour le moment

L’objectif de ces tests étalés sur 10 jours était de tester la capacité des engins à voler seuls, sans aucune intervention humaine, mais surtout leur système de communication afin qu’ils puissent collaborer sur une mission.

« Compte tenu de la taille, du nombre et de la vitesse des avions utilisés dans le test, il s’agit d’une étape très importante pour Boeing et l’industrie dans le progrès de la technologie des systèmes de mission autonomes », a déclaré Emily Hughes, directrice de Phantom Works International.

Le pilotage automatique développé par Boeing est avant tout destiné à être utilisé dans le cadre de mission de reconnaissance ou de frappes aériennes.