Tesla a acheté sa propre mine de lithium pour faire baisser le prix de ses batteries électriques

AUTONOME Le constructeur aurait mis au point une méthode « durable » pour extraire du lithium de l’argile dans le Nevada

20 Minutes avec agence

— 

Une mine de lithium dans le désert d'Atacama au Chili.
Une mine de lithium dans le désert d'Atacama au Chili. — HO / SQM / AFP

Tesla vient d’acquérir les droits d’exploitation d’ une mine de lithium. Celle-ci se situe dans l’Etat du Nevada, aux Etats-Unis, selon des informations recueillies par Bloomberg et relayées par Capital.

Ce sont plus de 4.000 hectares de terres argileuses riches en lithium que le constructeur de voitures électriques pourra désormais exploiter. Problème : l’extraction de lithium reste un processus très complexe et coûteux.

Des batteries plus de 50 % moins chères

Aucune entreprise n’est encore parvenue à assurer une production rentable. Mais Elon Musk n’est pas inquiet. Le PDG de Tesla aurait déclaré aux investisseurs que ses ingénieurs avaient élaboré une technique d’extraction du lithium « très durable ».

En exploitant elle-même cette mine, Tesla compte bien tenir sa promesse de réduire le coût de ses batteries électriques. Lors de la conférence des actionnaires, Elon Musk a annoncé la mise au point de batteries plus performantes et 56 % moins chères que celles utilisées actuellement, rapporte Korri.

Pour faire baisser ce coût, le cobalt devrait être remplacé par du nickel, vendu moins cher. Le lithium, lui, sera donc extrait du Nevada, en interne. Objectif ? Commercialiser, à terme, un véhicule à « seulement » 25.000 dollars (soit 21.500 euros).