Facebook tire un trait sur Lasso, sa copie de TikTok

FACEBOOK Lasso n’est pas la seule app de Facebook à fermer ses portes

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Facebook tire un trait sur Lasso, sa copie de TikTok
Facebook tire un trait sur Lasso, sa copie de TikTok — Geeko

L’entreprise de Mark Zuckerberg tente régulièrement de recréer le succès de Facebook en lançant de nouvelles applications. Et quoi de mieux que de s’inspirer du dernier réseau social à la mode pour y parvenir ? Une réflexion qu’a suivie Facebook en lançant en 2018 Lasso, une app largement inspirée de TikTok.

Les utilisateurs de Lasso pouvaient réaliser de courtes vidéos humoristiques, liées à la beauté ou au fitness et les partager avec le monde entier sur l’app, mais aussi su Facebook et Instagram. Un concept qui rappelle évidemment TikTok.

Malheureusement, la copie ne semble pas avoir été à la hauteur pour détrôner l’original. Plusieurs utilisateurs de Lasso ont en effet rapporté qu’ils avaient reçu des notifications leur indiquant que l’application ne serait plus disponible à partir de 10 juillet. En prévision, les utilisateurs sont invités à télécharger les vidéos qu’ils souhaitent conserver. On pouvait s’y attendre, lancée en 2018, Lasso n’était disponible que dans un nombre restreint de pays.

Une perte négligeable

Si Lasso n’a en effet pas rencontré le succès escompté, le lancement de la nouvelle rubrique Reels sur Instagram – propriété de Facebook – doit aussi y être pour quelque chose. En effet, Facebook déploie actuellement une nouvelle rubrique sur Instagram qui s’inspire encore une fois de… TikTok.

L’application copie de TikTok fermera donc ses portes le 10 juillet, mais elle ne sera pas la seule expérience de Facebook à disparaître. En effet, TechChrunch rapporte que Facebook fermera également Hobbi, sa copie de Pinterest, à la même date. Ce dernier réseau social avait pourtant vu le jour très récemment, en février dernier. Selon le média américain, Hobbi n’aurait été téléchargé que 7.000 fois depuis son lancement ce qui aurait poussé l’entreprise de Mark Zuckerberg à limiter les frais.