Le PDG de Nintendo s’excuse pour le « Joy-Con Drift », ce bug qui touche les manettes de la Switch

JEU VIDEO La justice américaine étudie un recours collectif au sujet de ce bug qui a rendu fou de nombreux joueurs

20 Minutes avec agence

— 

Nintendo Switch illustration
Nintendo Switch illustration — DELETREE/SIPA

Le PDG de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a présenté des excuses officielles concernant le bug qui touche les manettes des consoles Switch et Switch Lite, rapporte le média spécialisé Kotaku. Ce défaut apparu l’an passé, et connu sous le nom de Joy-Con Drift, a empoisonné la vie de bon nombre de joueurs. La console perçoit en effet des mouvements même quand le joystick n’était pas actionné.

« Nous nous excusons auprès de nos joueurs pour tous les désagréments causés par le Joy-Con. Nous sommes perpétuellement en quête d’amélioration de nos produits. Mais, comme vous le savez, une procédure judiciaire est en cours aux Etats-Unis donc Nintendo ne dira rien de plus à ce sujet », a déclaré le responsable lors d’une séance de questions-réponses face à des investisseurs, en ce début de semaine.

Nintendo a remplacé ou réparé les manettes à ses frais

En France, en novembre dernier, l'UFC-Que Choisir a aussi menacé de saisir la justice, accusant l’entreprise nippone « d’obsolescence programmée ». L’association de consommateurs a demandé au géant du jeu vidéo de prendre en charge la réparation ou le remplacement des manettes. Les deux opérations étaient facturées respectivement 15 et 45 euros. En début d’année, Nintendo a répondu à cette demande et a pris en charge ces opérations.

Le constructeur espérait avoir résolu le problème dans la nouvelle version de la console, sortie durant l’été 2019. Mais, des problèmes similaires seraient à nouveau apparus, rappelle 01Net. Un vrai défi pour la marque japonaise qui écoule de nombreux produits.

BON PLAN : Bénéficiez de remises sur la déco grâce à un code promo Conforama