Faut-il faire confiance aux accessoires « bio » pour smartphone de la marque Xoopar ?

GREENTECH La marque Xoopar lance le 1er mars une gamme d’accessoires pour smartphones annoncés comme éco-responsables et promet de s’engager durablement sur cette nouvelle voie

Christophe Séfrin, Emilie Petit pour la vidéo

— 

Tik Tech: On a testé les accessoires «bio» pour smartphone de Xoopar — 20 Minutes
  • La marque Xoopar lance le 1er mars une série d’accessoires pour smartphones annoncés comme « écoresponsables » : souris informatique, batterie d’appoint, enceinte Bluetooth et câble de recharge.
  • Intégrant notamment jusqu’à 20 % de blé amalgamé dans leur composition, certains de ces produits préfigurent une nouvelle politique du constructeur qui veut réduire l’utilisation de plastique.
  • Si l’on regrette que l’emploi du mot « bio » fasse partie de la communication de Xoopar, sa démarche globale est encourageante.

« Du beau et du bio pour vos lecteurs » ! Le dernier communiqué de presse de la firme d’accessoires high-tech Xoopar nous a mis la puce à l’oreille. La société franco-hong-kongaise fondée en 2008 nous annonce la sortie le 1er mars de nouveaux produits intégrant « plastique biodégradable et matières éco-friendly ». Soit une souris sans fil, une powerbank et ses adaptateurs, une multiprise pour smartphones, ainsi qu’une enceinte Bluetooth.

Premier réflexe : suspecter l’opération de greenwashing, un exercice auquel bien des constructeurs se sont livré ces dernières années. Lors du protocole de Kyoto en 2005, la plupart de marques s’étaient brusquement habillées de vert… Second réflexe : demander le prêt des produits qui nous parviennent sous 24h dans un bel emballage en carton. L’ensemble a fière allure et l’on distingue déjà que les coques des différents accessoires ont une finition mouchetée, voire légèrement granuleuse, témoignant de l’emploi de matériaux inhabituels. Troisième réflexe : appeler le directeur.

20 % de plastique en moins, 30 % visés

En fait, c’est Olivier Vernet, le gérant de Xoopar, qui accepte de répondre à nos questions. « On tend à produire des produits écoresponsables, mais si l’on dit " biodégradables ", c’est faux », rassure tout de suite Olivier Vergnet. La démarche de Xoopar est donc de réduire sa consommation de plastique, mais « nous n’avons pas la recette idéale », indique Olivier Vernet.

Ainsi, la petite enceinte Bluetooth Mini Xboy Eco (vendue 29,90 euros) voit-elle la composition de sa coque intégrer 20 % de fibres de blé amalgamé. C’est toujours 20 % de plastique en moins. L’an dernier, sa grande sœur à la coque 100 % plastique avait été vendue à 400.000 pièces en Europe. « Techniquement, nous ne pouvons pas encore aller au-delà de ces 20 %, les moules ne résistent pas. Mais nous espérons atteindre 30 % de fibres de blé d’ici le mois de mai », précise le gérant de Xoopar.

La petite enceinte Xboy se recycle à 100% selon Xoopar.
La petite enceinte Xboy se recycle à 100% selon Xoopar. - XOOPAR

Bien entendu, cette enceinte ne finira pas sa carrière dans le composteur au fond du jardin. En fin de vie, elle devra suivre le classique chemin des déchets électroniques (DEEE) : être déposée dans une déchetterie pour y être démantelée, recyclée, et voir ses matériaux valorisés. « Le produit se déclipse et est 100 % recyclable », précise ainsi Olivier Vergnet. De leur côté, les coques de la Powerbank (24,90 euros) et de la souris sans fil (29,90 euros) intègrent également 20 % de blé amalgamé. En revanche, le câble de la Powerbank (11,90 euros, vendu seul) est, lui, compostable. Enfin, presque. « Il est fabriqué avec du Tyvek, un matériau biodégradable sur 5 ans dans un composteur industriel », décrypte le gérant de Xoopar. Les parties électroniques et les connecteurs resteront des déchets.

Le bio c’est trop

Alors, « beaux et bio » les accessoires Xoopar ? Pour ce qui est du « beau », nous laisserons cela à la libre appréciation de chacun. Les goûts et les couleurs… Quant à l’utilisation du mot « bio », également repris dans la dénomination « Powerpack Bio » de la Powerbank, ou celle de son câble « Mr Bio », impossible de ne pas la déplorer.

Le Powerpack bio dont la coque contient 20% de blé.
Le Powerpack bio dont la coque contient 20% de blé. - XOOPAR

L’usage abusif des trois petites lettres porteuses de tant de valeurs devrait être impérativement proscrit et reste de facto contre nature avec tout ce qui touche à la tech.

Pas de marche arrière

Bien que la démarche de Xoopar fleure bon l’opération marketing dans l’air du temps, on ne peut cependant qu’encourager la marque dans son envie de changer la donne. Autant que cela soit possible… En 2019, sa collection d’accessoires était constituée de 70 références ; il n’y aura plus que 28 produits cette année. Et tous réalisés de façon plus responsable. Par ailleurs, s’ils restent fabriqués en Chine, ces accessoires sont désormais acheminés en Europe par bateau et non plus par avion.

Le Buddy Cable pour recharger son smartphone.
Le Buddy Cable pour recharger son smartphone. - XOOPAR

Et leur emballage est dorénavant 100 % cartonné, sans fenêtre plastique. « Nous ne ferons pas machine arrière », promet le gérant de Xoopar. Chiche ? Nous le vérifierons. En attendant, la marque a déjà un nouveau fer au feu : la vente en vrac. Pour Olivier Vernet, « ce sera un challenge : trouver un distributeur qui sera prêt à jouer le jeu ».