Birmanie : Un couple, qui a filmé ses ébats sexuels sur le site d’un temple, provoque une vague d’indignation

PORNO La vidéo, publiée sur le site spécialisé Pornhub, a été vue près de 250.000 fois sur les réseaux sociaux, mais a enregistré deux fois plus de mentions « je n’aime pas » que de mentions « j’aime »

H. B. avec AFP

— 

La vidéo de 12 minutes a été publiée sur le site spécialisé Pornhub par un couple d’Italiens de 23 ans.
La vidéo de 12 minutes a été publiée sur le site spécialisé Pornhub par un couple d’Italiens de 23 ans. — KROD/WPA/SIPA

« Nous sommes sous le choc et profondément tristes ». La diffusion sur Internet d’ une vidéo pornographique tournée sur le célèbre site religieux bouddhiste et touristique de Bagan en Birmanie, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, a provoqué l’indignation dans le pays.

La vidéo de 12 minutes, publiée sur le site spécialisé Pornhub par un couple d’Italiens de 23 ans, portant piercings et tatouages, montre leurs ébats devant une des pagodes de Bagan. Elle avait été vue près de 250.000 fois jeudi soir – mais a enregistré deux fois plus de mentions « je n’aime pas » que de mentions « j’aime ».

« Avoir un rapport sexuel dans un édifice religieux est intolérable »

Le directeur général de l’agence de voyages New Fantastic Asia, Tun Tun Naing, s’est interrogé sur cette apparente faille dans la sécurité du site. Le président du Syndicat des voyagistes de Birmanie, Myo Yee, a renchéri, en soulignant que ce scandale tombait particulièrement mal pour un secteur déjà impacté par l’épidémie du nouveau coronavirus​. « C’est une période difficile pour nous car peu de touristes viennent », a-t-il déclaré.

« Nous sommes sous le choc et profondément tristes », a de son côté réagi Ko Myo Sat San de l’organisation Save Bagan, interrogé par le site birman The Irrawaddy. « Avoir un rapport sexuel en extérieur, dans un édifice religieux, est intolérable… Et, en plus, c’était à Bagan, notre inestimable patrimoine religieux, culturel et historique. »

Des appels à « blacklister » à vie ces étrangers lancés sur les réseaux sociaux

« Nos temples de Bagan sont une terre sacrée », s’est ému jeudi un internaute, Mg Khin Gyi, sur sa page Facebook, dans un message ponctué de nombreux émojis affligés. Des appels à « blacklister » à vie ces étrangers ont par ailleurs été lancés sur les réseaux sociaux. Beaucoup exigent aussi un durcissement des règles en vigueur contre les touristes irrespectueux.

Le site des immenses temples de Bagan, dans le centre de la Birmanie, a été inscrit en juillet 2019 au Patrimoine mondial de l’Unesco.