Toulouse : Le premier avion électrique d’Airbus entre (déjà) au musée

AERONAUTIQUE L’E-FAN 1, unique avion entièrement électrique jamais construit par Airbus, fera son entrée lundi au musée Aeroscopia de Toulouse

H.M.

— 

L'E-FAN, l'avion à propulsion électrique d'Airbus, a volé pour la première fois en 2014. Le programme a été arrêté en 2017.
L'E-FAN, l'avion à propulsion électrique d'Airbus, a volé pour la première fois en 2014. Le programme a été arrêté en 2017. — Airbus Group - Sipa

Attention, pièce unique. L’E-FAN, l’éphémère avion tout électrique d’Airbus, fera son entrée le lundi 16 décembre dans les collections du musée Aeroscopia de Toulouse​, annonce l’établissement.

Une acquisition doublement insolite puisqu’il s’agit d’un modèle tout récent – le programme E-FAN a été lancé en 2012 par l’avionneur – et qu’il n’en existe qu’un seul exemplaire : cet E-FAN 1.0, qui a réalisé son premier vol le 11 mars 2017 au-dessus de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Taxis volants et avions de ligne hybrides

L’avion-école biplace, de 9,50 m d’envergure, et à propulsion électrique donc, a été le premier à porter l’ambition de réduire le bruit autour des aérodromes et la pollution. Sa version 2 n’a jamais vu le jour, puisque Airbus a mis fin au programme en mars 2017 pour se consacrer à des recherches sur la propulsion hybride, l’avion tout électrique posant pour l’heure un problème insoluble, celui du poids des batteries.

« L’E-FAN, précise Aeroscopia, a donc servi de tremplin technologique aux futurs projets de véhicules volants électriques », comme le fameux taxi volant du projet Vahana, par exemple, ou l’E-Fan X, un projet développé avec Rolls-Royce et Siemens. C’est donc un laboratoire que les visiteurs du complexe pourront admirer, davantage qu’une pièce de musée.