Airbus s'associe à Rolls-Royce et Siemens pour faire voler un avion hybride dès 2020

ENVIRONNEMENT Airbus, Rolls-Royce et Siemens annoncent qu’ils ont l’intention de faire voler dès 2020 l’E-Fan X, un avion hybride muni de deux réacteurs électriques et de deux réacteurs classiques…

H.M.

— 

L'avion hybride E-Fan X, muni d'un ou deux réacteurs électriques, annoncé par Airbus.
L'avion hybride E-Fan X, muni d'un ou deux réacteurs électriques, annoncé par Airbus. — Airbus Group

Si Airbus a abandonné son programme de petit avion tout électrique, l’E-Fan, le constructeur n’a pas totalement abandonné l’idée de se délester en kérosène. Place à l’E-Fan X, l’avion à propulsion hybride – mi-électrique, mi-classique – dont un premier prototype devrait prendre son envol en 2020.

>> A lire aussi : Airbus dit adieu à l’E-Fan, son projet d’avion tout électrique

L’annonce de ce nouveau programme vient d’être faite à Londres conjointement par Airbus, Rolls-Royce et Siemens, les trois partenaires de cette aventure qualifiée en interne de « révolutionnaire ». Le premier vol sera précédé d’une campagne d’essais au sol sur avions dont un puis deux réacteurs seront remplacés par des moteurs électriques de 2 Mégawatts.

Une nouvelle génération d’ingénieurs

En construisant cet avion, les trois alliers veulent bien sûr tester la fiabilité et les exigences technologiques d’un tel appareil mais aussi former « une nouvelle génération de concepteurs et d’ingénieurs, afin d’aider l’avion commercial hybride à devenir un peu plus réalité ».

>> A lire aussi : Le taxi volant d'Airbus doit décoller pour la première fois en 2018 (et il va décoiffer)

Le monde aéronautique doit aussi tenir les engagements pris auprès de l'Union européenne de réduire de 60 % d’ici 2050 leurs émissions de CO2, de 90 % celles d’oxydes d’azote et de 75 % leur pollution sonore. « Ces objectifs ne sont pas réalisables avec les technologies actuelles », précise Airbus. D’où l’E-Fan X.