Des femmes vendues sur Instagram pour être exploitées comme « employées de maison » au Koweït

TRAFIC D'ESCLAVES Des femmes seraient achetées quelques milliers de dollars sur les réseaux sociaux et exploitées comme employées de maison

H. B.

— 

Instagram tente de limiter la promotion de produits minceur.
Instagram tente de limiter la promotion de produits minceur. — LOIC VENANCE / AFP

« Un marché noir en plein essor »… La chaîne BBC News Arabic a dévoilé, dans une grande enquête diffusée la semaine dernière, l’existence d’un vaste réseau de trafic d’humains sur certains réseaux sociaux au Koweït.

Des journalistes de la chaîne se sont fait passer pour un couple emménageant au Koweït, et cherchant une domestique. Sur des applications comme  Instagram ou 4Sale, ils ont trouvé des centaines d’annonces d’employées de maison « à vendre » pour quelques milliers de dollars, avec la possibilité de négocier leur prix par messages privés.

Des photos de femmes, classées par couleur de peau

Les journalistes de la BCC News Arabic ont montré qu’avec l’aide d’un simple smartphone, il était possible de faire défiler des photos de femmes, classées par couleur de peau, et de s’en porter acquéreur moyennant quelques milliers d’euros. Ils racontent ainsi avoir pris contact avec 57 personnes proposant la vente d’une domestique, et rendu visite à une douzaine d’entre elles.

Les « vendeurs » ont presque tous préconisé « de confisquer les passeports des femmes, de les confiner à la maison, de leur refuser tout congé et de restreindre leur accès au téléphone », explique la BBC.

« Google, Apple, Facebook (…) doivent être tenues pour responsables »

« Ce qu’ils font, c’est promouvoir un marché aux esclaves en ligne », alerte Urmila Bhoola, rapporteuse spéciale de l’ONU sur les formes contemporaines d’esclavage. « Si Google, Apple, Facebook ou toute autre société héberge des applications comme celles-ci, elles doivent être tenues pour responsables », a-t-elle ajouté.

Le gouvernement koweïtien a de son côté déclaré être « en guerre contre ce type de comportement » et a annoncé que les plateformes concernées seraient « minutieusement examinées ».

4Sale a retiré sa catégorie « employé de maison »

Contacté par la BBC, le groupe Facebook, qui détient Instagram, a annoncé l’interdiction de l’un des hashtags en cause. Google et Apple, qui hébergent certaines applications utilisées pour le trafic via Google Play et Apple Store, ont aussi affirmé travailler avec leurs développeurs pour éviter que des activités illégales puissent se développer sur leurs applications.

Après la publication de l’enquête de la BBC, 4Sale a également retiré sa catégorie « employé de maison ».

Esclaves à Londres pendant 30 ans: le pays entre stupeur et interrogations