Facebook développe un outil capable de tromper les logiciels de reconnaissance faciale

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L’objectif est d’éviter les exploitations frauduleuses de vidéos et la création de deepfakes

20 Minutes avec agence

— 

Des chercheurs de Facebook ont créé une technologie pour tromper les logiciels de reconnaissance faciale (illustration).
Des chercheurs de Facebook ont créé une technologie pour tromper les logiciels de reconnaissance faciale (illustration). — Steven Senne/AP/SIPA

Des chercheurs des laboratoires en intelligence artificielle de Facebook viennent de mettre au point une technologie de « désidentification » destinée aux vidéos. Concrètement, il s’agit d’un système capable d’appliquer une sorte de filtre sur une vidéo afin d’éviter son utilisation frauduleuse par des logiciels de reconnaissance faciale ou encore d’éviter la création de deepfakes, indique Le Figaro ce lundi.

« La reconnaissance faciale pose des gros enjeux de respect de la vie privée, et les technologies qui permettent de modifier le visage peuvent être utilisées pour créer des contenus trompeurs », expliquent ainsi les chercheurs dans un article scientifique, cité par VentureBeat.

Un masque virtuel sur la vidéo

Face à cette situation, Facebook a donc réussi à créer une technologie de « désidentification » qui fonctionne pour la première fois sur des vidéos, y compris en direct. Ce système basé sur l’intelligence artificielle n’a pas besoin d’entraînement avec des milliers de données pour fonctionner. Il applique un masque virtuel sur la vidéo, comportant des modifications presque invisibles à l’œil nu mais capable de tromper les logiciels de reconnaissance faciale. Ces derniers ne peuvent plus enregistrer les caractéristiques d’un visage.

Pour l’heure, Facebook assure qu’il s’agit uniquement de faire progresser la recherche dans ce domaine et qu’aucune utilisation sur ses produits n’est encore envisagée.