Reconnaissance faciale : Une « super caméra » de 500 millions de pixels mise au point en Chine

VIDEOSURVEILLANCE La qualité de l’image fournie par cette « super caméra » est quatre fois supérieure à celle de l’œil humain

20 Minutes avec agence

— 

Une caméra de vidéosurveillance. (Illustration)
Une caméra de vidéosurveillance. (Illustration) — FRED SCHEIBER

Des chercheurs chinois ont mis au point une « super caméra » de reconnaissance faciale dont la résolution atteint 500 millions de pixels. L’appareil offre une image d’une qualité quatre fois supérieure à celle de l’œil humain, précise The Telegraph. Mais les caractéristiques hors norme de cette technologie font craindre le pire aux défenseurs des libertés individuelles et de la vie privée.

Le nombre de dispositifs de vidéosurveillance en fonctionnement en Chine est estimé à 200 millions. Il devrait atteindre 450 millions d’ici 2020, précise  BFMTV. La caméra présentée la semaine dernière à la Foire Internationale de l’Industrie Chinoise serait susceptible de retrouver et reconnaître une personne au milieu de plusieurs dizaines de milliers d’individus. Comme dans un stade rempli ou au sein d’une immense foule.

Un outil de « contrôle social »

Outre la qualité de son équipement optique, la « super caméra » est dotée d’une intelligence artificielle. Grâce à l’algorithme, il ne faut que quelques secondes au dispositif pour passer en revue un rassemblement d’individus et y repérer une personne en particulier.

Interrogée par ABC, la spécialiste de l’Institut de Stratégie Politique australien Samantha Hoffman rappelle que Pékin dispose déjà d’une base de données d’images de ses citoyens très fournie. Ces photos pourraient « être regroupées avec d’autres données qui, associées à l’AI, peuvent donner naissance à des outils de contrôle social ». C’est déjà le cas par exemple système de « crédit social » qui évalue les agissements et comportements des Chinois et peut priver les individus les moins bien notés de certains avantages ou libertés.