Lorraine : Un jeu concours pour les plus précaires ? Le Crous suscite l’indignation et annule

CLASH En voulant offrir l'équivalent d'un mois de bourse par tirage au sort, le Crous Lorraine s'est attiré les foudres d'étudiants et d'internautes 

Nils Wilcke

— 

Strasbourg: Un tiers des étudiants ne déjeune pas systématiquement le midi (Archives)
Strasbourg: Un tiers des étudiants ne déjeune pas systématiquement le midi (Archives) — F. Hardy / 20 Minutes
  • Le Crous Lorraine a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux en voulant offrir l’équivalent d’un mois de bourse à un étudiant par système de tirage au sort.
  • « Prix de l’indécence », « jeu des pauvres », « irrespect »… Les commentaires ne sont pas tendres pour l’établissement public.
  • Sollicitée par « 20 Minutes », la direction du Crous Lorraine n'a pas souhaité s'exprimer. Cette utilisation d'argent public « n’est pas normale », pour la Fédération des Étudiants de Lorraine. 

Un établissement public doit-il organiser des jeux concours liés aux dispositifs dédiés aux plus précaires ? La question est posée cette semaine, à Nancy. Le Crous Lorraine a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux en voulant offrir l’équivalent d’un mois de bourse à un étudiant par système de tirage au sort.

C’est en annonçant le nom du gagnant que les commentaires négatifs se sont enchaînés sur la page Facebook de l’établissement public et sur Twitter. L’initiative a été jugée malvenue par un certain nombre d’étudiants et plus largement d’internautes qui ont exprimé leur colère en ligne.

« Les boursiers ne demandent pas l’aumône »

« Prix de l’indécence », « jeu des pauvres », « irrespect »… Les commentaires ne sont pas tendres pour l’établissement public. « Les boursiers ne demandent pas l’aumône, ils veulent juste recevoir la bourse le plus tôt possible, écrit un internaute, c’est-à-dire pas à la fin du mois, ce serait déjà un bon début. » Une autre étudiante compare ce concours à Battle Royale, un roman japonais qui montre 42 collégiens participants à un programme gouvernemental dont le but est de s’entre-tuer.

Sollicitée par 20 Minutes, la direction de l’établissement n’a pas souhaité répondre à nos questions. Mais a annoncé l’annulation du concours sur les réseaux suite « aux réactions » des internautes. L’établissement public a toutefois donné un élément de réponse sur le prix qu’il proposait en répondant à un internaute. La somme à gagner était une donation financière d’un montant équivalent à un mois de bourse échelon 7, soit 555 euros. « Les crédits de ce lot ne relèvent en rien de crédits réservés aux aides sociales », précise le Crous Lorraine « Aucun étudiant n’a été lésé », insiste l’établissement.

« C’est une communication très maladroite »

La Fédération des Étudiants de Lorraine émet pour sa part des réserves sur ce type de concours : « Nous trouvons que cette utilisation "aléatoire" d’un argent public n’est pas normale quand on connaît le nombre d’étudiants précaires en Lorraine », observe auprès de 20 Minutes son président, Axel Desaintmartin. Leur communication qui partait d’un bon sentiment, et très maladroite et il vaudrait mieux investir cet argent dans des projets sociaux », poursuit-il.

Les enquêtes sur l’alimentation des étudiants montrent de manière générale que ces derniers se nourrissent peu et mal. 65 % d’entre eux sautent régulièrement un repas, faute d’argent, selon une enquête de la Fage (Fédération des associations générales étudiantes) en 2017. Un chiffre appuyé par un rapport de la Croix Rouge française publié la même année.