Hauts-de-France: La préfecture maritime rend un avis défavorable sur la traversée de la Manche en «flyboard»

INNOVATION Franky Zapata souhaite tenter la première traversée de la Manche en «flyboard» le 25 juillet. Mais la préfecture maritime n'y est pas favorable

F.L. avec AFP

— 

Franky Zapata et son flyboard survolent les Champs-Elysées le 14 juillet 2019
Franky Zapata et son flyboard survolent les Champs-Elysées le 14 juillet 2019 — LIONEL BONAVENTURE / AFP

La tentative ne plaît pas à tout le monde. Cent dix ans après la première traversée de la Manche en avion par Louis Blériot, Franky Zapata souhaite réaliser le 25 juillet le même genre de première mais en « flyboard », le drôle d'engin volant que ce quadragénaire a inventé. 

Problème : la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a émis un avis défavorable sur cette tentative « compte tenu de la dangerosité de la zone ».

L’un des détroits les plus fréquentés du monde par les bateaux

« C’est une zone extrêmement dangereuse, nous n’étions pas sûrs qu’il puisse passer au-dessus des porte-conteneurs et le détroit du Pas-de-Calais représente un quart du trafic mondial avec des bateaux très grands et pas manœuvrants », a argumenté la préfecture.

Cet avis ne valant pas interdiction, « nous lui avons demandé dans le courrier qu’au moment où il décide de traverser, il prévienne le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) pour qu’il puisse le suivre et réagir en cas de problème en mer », a poursuivi la préfecture.

Franky Zapata maintient quand même sa traversée

Du côté de Franky Zapata, il n’est pas en effet question de remettre en cause la traversée qui devrait donc avoir lieu le 25 juillet entre Sangatte et la ville anglaise de Douvres.

« La tentative de traversée est maintenue », a affirmé Anna Venekas, chargée de la communication de Franky Zapata. Mais nous avons modifié légèrement le programme. Contrairement à ce qui était prévu initialement, il n’y aura pas de ravitaillement en vol dans les eaux territoriales françaises mais seulement dans les eaux territoriales anglaises. » En outre, « un deuxième bateau sera positionné plus près des côtes anglaises, ce qui permettra l’option d’un second ravitaillement », a-t-elle ajouté.

Après avoir créé la sensation en faisant une démonstration de son « flyboard »lors du défilé du 14-Juillet, Franky Zapata compte bien poursuivre sur sa lancée.