Huawei penserait à Aurora, un système d’exploitation russe, pour remplacer Android

RIPOSTE En raison de la guerre commerciale qui l’oppose aux Etats-Unis, le fabricant chinois cherche des solutions alternatives aux services de Google

20 Minutes avec agence

— 

Une employée du géant chinois Huawei à Shenzhen, le 6 mars 2019.
Une employée du géant chinois Huawei à Shenzhen, le 6 mars 2019. — WANG ZHAO / AFP

Depuis plusieurs semaines, les Etats-Unis ont décidé de mener une guerre commerciale contre la Chine pour des raisons de sécurité intérieure. Huawei risque de ne plus avoir accès aux services de Google, dont Android, et doit donc trouver des solutions alternatives.

Si, dans un premier temps, le constructeur avait pensé utiliser son propre système d’exploitation, certains spécialistes annoncent qu’il pourrait aussi se tourner vers Aurora, un système d’exploitation méconnu, rapporte le site spécialisé XDA.

Google ferait pression sur le gouvernement américain

Développé en Russie, Aurora est une version hybride du système d’exploitation Sailfish OS, qui est lui développé par Jolla, en Finlande. Un responsable de Huawei a, semble-t-il, évoqué le sujet avec le ministre russe chargé des télécommunications. Le fabricant chinois serait même actuellement en train de tester Aurora sur certains de ses smartphones.

Rien n’indique encore que ce projet va se concrétiser. Certains spécialistes évoquent aussi l’hypothèse que Huawei utilise son propre système d’exploitation sur certains modèles et Aurora sur d’autres, notamment ceux destinés au marché russe.

Dans le même temps, selon certaines rumeurs, Google agirait auprès du gouvernement américain pour conserver Huawei au sein de son écosystème. Pour la firme de Mountain View, le plus gros risque pour la sécurité du pays serait que la société chinoise développe son propre système.