Google a imaginé une intelligence artificielle qui invente un poème et le colle sur votre selfie

POÉS-IA L’IA a été entraînée en « lisant » 25 millions de mots écrits par des poètes du XIXe siècle

20 Minutes avec agence

— 

 Illustration : Logo Google : Station F
Illustration : Logo Google : Station F — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Poem Portraits est le dernier projet en date de  Google. Ce nouvel outil, développé dans le cadre du programme « Google Arts Experiments », propose depuis ce jeudi de rédiger tout un poème à partir d’un mot choisi par l’internaute.

L’œuvre personnalisée et écrite par une intelligence artificielle (IA) apparaît ensuite sur le selfie fourni par l’utilisateur, explique Google sur son blog. C’est l’artiste Es Devlin qui est à l’origine de ce nouvel outil numérique, rapporte Numerama.

Des résultats « poignants » ou absurdes

Il s’agit d’une « expérimentation aux limites de l’intelligence artificielle et de la collaboration humaine », décrit l’artiste. « Un mélange de poésie, de création et d’apprentissage automatique. » A ses côtés, l’ingénieur de Google Ross Goodwin a fourni 25 millions de mots écrits par des poètes du XIXe siècle à l’algorithme afin de lui apprendre à composer un poème.

Mais l’IA « ne copie ou ne retravaille pas des phrases déjà existantes. Elle utilise ce qu’elle a vu pendant son entraînement pour construire un modèle statistique complexe », écrit Es Devlin. Le résultat de ce processus proche de l’écriture prédictive peut cependant s’avérer déconcertant, prévient l’artiste. Les poèmes ainsi créés sont parfois « poignants » mais sont aussi susceptibles de virer au « non-sens ».