Microsoft: Des comptes de messagerie Outlook, Hotmail et MSN avaient fuité depuis janvier

HACKER Le géant américain tente de minimiser l’impact de cette cyberattaque

20 Minutes avec agence

— 

Illustration du groupe américain Microsoft.
Illustration du groupe américain Microsoft. — AFP

Un hacker a accédé en début d’année aux données privées de certains utilisateurs des messageries Outlook, Hotmail et MSN. L’information, révélée ce samedi par Techcrunch, a été confirmée par Microsoft.

La durée pendant laquelle le pirate a trouvé et détenu ces informations est frappante : du 1er janvier au 28 mars. Le hacker avait récupéré les identifiants d’un agent du support technique de la firme.

Une attaque plus grave qu’annoncée initialement

Le géant tempère, précisant qu’un « nombre limité d’utilisateurs » ont été touchés par l’intrusion. De plus, l’accès aurait été limité aux en-têtes d’e-mails, à la liste des contacts ou aux différents dossiers des internautes. Mais le hacker n’avait pas accès au contenu des e-mails ou aux pièces jointes. Enfin, aucun mot de passe n’aurait été divulgué. Par mesure de précaution, Microsoft invite tout de même ses utilisateurs à changer de mot de passe.

Mais selon Motherboard, qui a interrogé une source interne à Microsoft, la cyberattaque serait bien plus compromettante que cela. Les contenus des e-mails d’un grand nombre de comptes Outlook, MSN et Hotmail auraient ainsi été exposés. Pour confirmer ses dires, la source a même communiqué des captures d’écran au site.

Microsoft a donc modifié sa communication à la suite des révélations de Motherboard. Il semblerait bien que certains courriers électroniques aient pu être visionnés par un tiers. Mais aucun chiffre du nombre de victimes touchées n’a encore été communiqué.