Cécile Duflot dénonce le cyber-harcèlement qu’elle subit depuis son témoignage au procès Baupin

RESEAUX SOCIAUX Un même message d'insultes, posté par de nombreux comptes différents, ne cesse de lui être envoyé depuis son témoignage au procès Baupin

L.Br.

— 

Cécile Duflot, en septembre 2018 à Bordeaux.
Cécile Duflot, en septembre 2018 à Bordeaux. — UGO AMEZ/SIPA

Nouveau cas de harcèlement sur Twitter. Cette fois, c’est l’ancienne ministre du Logement Cécile Duflot qui dénonce une campagne d’insultes contre elle depuis le 7 février, date à laquelle elle a révélé avoir été elle-même agressée par Denis Baupin.

C’est chaque fois le même message injurieux, posté sur Twitter par des dizaines de comptes différents. Chaque fois, il vise Cécile Duflot. Une attaque en règle dénoncée par l'ancienne ministre dimanche. « Depuis jeudi je reçois ça, environ toutes les heures… Imparable, adresse à chaque fois différente, imbloquable… », a réagi sur Twitter la directrice générale de l’ONG Oxfam France.

Une agression en 2008

Elle a partagé la capture d’écran du message posté de multiples fois, par le biais d’un processus visiblement automatisé. « Porter plainte ? Déjà fait mais… ça coûte cher au cas où vous ne le sauriez pas », précise-t-elle. L’ancienne ministre a regretté l’absence de solution face à ce type d’attaque sur Twitter. « Depuis plus de 10 ans je résiste et lis mes mentions, pour répondre de temps en temps, pour pas céder le terrain à tous ceux-là… »

Lors du procès intenté par Denis Baupin contre la presse et ses accusatrices, qu’il accuse de diffamation, Cécile Duflot a livré un témoignage choc face au tribunal. Elle a accusé jeudi l’ex-député de l’avoir agressée sexuellement en 2008 au Brésil et dit regretter son « manque d’écoute » des femmes au sein du parti, une « énorme erreur ».