Prime de Noël des sénateurs, loi Rothschild... Attention aux intox de la semaine

FAKE OFF Soyez forts contre les fausses nouvelles...

Alexis Orsini
— 
Des billets de banque (Illustration).
Des billets de banque (Illustration). — FRANCK LODI/SIPA

Vous les avez sans doute vues passer sur le mur Facebook d’un ami ou dans votre boîte mail. Parce que les intox voisinent de plus en plus avec les infos, la rédaction de 20 Minutes vous aide à trier le vrai du faux.

1. Les Restos du cœur ont-ils refusé de la nourriture de « gilets jaunes » ?

Comme l’affirme un post Facebook viral, une antenne des Restos du cœur du Loiret a refusé de la nourriture offerte par des « gilets jaunes ». Mais par principe de neutralité.

2. La « loi Rothschild » de 1973, l’intox bouc émissaire sur la dette française

L’intox, en circulation depuis plusieurs années, est relayée par plusieurs « gilets jaunes » : une loi sur la banque de France de 1973 serait à l’origine de la dette française.

3. Gouvernement, députés… Attention à ce calcul bancal sur le coût des élus

Un post Facebook à succès entend dresser le coût des élus français, du gouvernement aux anciens présidents. Sans se montrer très rigoureux.

4. Non, les sénateurs n'ont pas droit à une prime de Noël de 8.000 euros

Des élus UMP ont bien bénéficié, pendant des années, d’une prime de fin d’année offerte par leur groupe, mais les sénateurs n’ont pas droit à une telle prime de Noël.

5. Installer une boîte aux lettres sur un rond-point empêche-t-il d'en être expulsé ?

C’est une parade atypique imaginée par certains « gilets jaunes » : installer une boîte aux lettres sur un rond-point pour prouver qu’on y réside. Une idée originale mais sans fondement légal.

Bonus : Deux fact-checks de nos confrères à l’international

L’AFP Fact-Check revient sur le photomontage remarqué d’un ministre pakistanais, présenté torse nu. De son côté, Snopes retrace l’origine d’une rumeur sur une taxe californienne autour du fait de respirer… qui émane en réalité d’un canular.

Bonus bis : Suivez notre compte Twitter dédié au fact-checking :  https://twitter.com/20minFakeOff