Les Restos du cœur ont-ils refusé de la nourriture offerte par des «gilets jaunes»?

FAKE OFF Un post Facebook massivement partagé affirme qu'un local des Restos du coeur a refusé la nourriture donnée par des « gilets jaunes »...

Alexis Orsini

— 

Les Restos du coeur.
Les Restos du coeur. — Romuald Meigneux/SIPA
  • Sur Facebook, un post partagé plus de 59.000 fois affirme qu’un local des Restos du cœur a refusé le don de nourriture venant des « gilets jaunes ».
  • Il montre deux « gilets jaunes » devant l’entrée d’un local de l’association, à côté de plusieurs sacs contenant des produits alimentaires.
  • Les Restos du cœur confirment ce refus mais expliquent avoir suivi leur politique de neutralité vis-à-vis de toute « récupération ».

La générosité dont font preuve certains « gilets jaunes » serait-elle parfois mal reçue ? C’est ce que laisse penser un post Facebook massivement relayé depuis sa mise en ligne, le 13 décembre, avec plus de 59.000 partages. Cette photo d’un homme et d’une femme vêtus de leur gilet jaune à proximité de sacs et devant une entrée portant l’inscription « distribution restos », s’accompagne d’un long texte descriptif intitulé « Quand les Restos du cœur refusent de la nourriture venant des gilets jaunes… »

« Jeudi 13 décembre après-midi à Orléans, trois gilets jaunes se rendent aux Restos du cœur afin de remettre de la nourriture en signe de solidarité pour toutes les personnes qui en ont besoin ! Accueil cordial d’un bénévole… qui revêt même son gilet jaune ! Une photo s’impose. Mais le responsable d’Orléans présent ne l’entend pas de cette oreille et avertit son responsable supérieur qui nous informe ne pas souhaiter recevoir de nourriture venant de gilets jaunes… et nous demande de repartir avec ! », raconte le post.

Le post Facebook viral sur les Restos du coeur.
Le post Facebook viral sur les Restos du coeur. - capture d'écran

Après avoir rappelé les valeurs de solidarité des « gilets jaunes », celui-ci conclut : « Nous regrettons vivement cette situation…. mais ce n’est pas grave…. nous ne lâcherons pas… nous irons nous-mêmes à la rencontre des sans-abri leur proposer de quoi manger ! »

Si un local des Restos du cœur situé dans le Loiret (Centre-Val de Loire) a bien refusé ce don de nourriture, cette décision n’est toutefois nullement indicative d’une hostilité aux « gilets jaunes » : l’association a simplement respecté son principe de neutralité.

FAKE OFF

Contactés par 20 Minutes, les Restos du cœur confirment cette visite de « gilets jaunes » à Fleury-les-Aubrais (Loiret), dans un local d’environ 330m² comportant notamment une salle de distribution alimentaire. « Ces "gilets jaunes" souhaitaient faire une photo, visiblement pour faire de la publicité autour de leur mouvement », explique Yves Mérillon, responsable départemental des Restos du cœur dans le Loiret.

« La responsable du centre m’a appelé et m’a passé l’un des "gilets jaunes" au téléphone. Je lui ai alors expliqué nos deux principes : notre neutralité dans les conflits, au cours desquels nous ne montrons ni soutien ni hostilité. Et le refus que notre identité soit instrumentalisée par quiconque : comme je lui ai expliqué, ils devraient mieux le comprendre que tout le monde puisqu’ils refusent eux-mêmes que leur mouvement soit récupéré par des hommes politiques ou des syndicats », poursuit Yves Mérillon.

« Il y a deux ans, des cheminots grévistes avaient voulu organiser une collecte pour nous : nous avions également refusé pour le même motif, en les remerciant de leur initiative », souligne le responsable départemental de l’association, qui regrette ce manque de précisions dans le post Facebook.

« Le but du post n’était pas d’être virulente »

Contactée, Aurélie, l’internaute à l’origine de la publication – qui n’était pas présente au local mais a relayé l’anecdote vécue par trois autres « gilets jaunes » –, confirme les explications avancées par les Restos du cœur. « Une fois arrivés au local, ils ont commencé par distribuer des chocolats, le bénévole a mis son gilet jaune et ils ont fait une photo », précise-t-elle. La nourriture refusée – café, thé, chocolat, pâtes, etc. – n’avait en revanche pas été achetée spécifiquement pour l’association : « Il s’agissait d’aliments destinés à aider les personnes relogées après une mini-tempête survenue à Fleury-les-Aubrais [au début du mois]. Comme il en restait, on en a discuté avec la [municipalité], qui nous a conseillé de la donner aux Restos du cœur. »

Et la « gilet jaune » de conclure : « Je ne voudrais pas que les gens arrêtent de donner aux Restos du cœur à cause de ça, je n’ai rien contre eux, ça prend une ampleur exagérée. Le but [du post] n’était pas d’être virulente mais simplement de regretter ce clivage parce qu’on est "gilets jaunes", alors que ce serait mieux d’être tous solidaires. »

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.