Bill Gates quitte Microsoft après 33 ans d'une incroyable saga

V.G. (avec Marion Fournier)

— 

Le groupe créé par Bill Gates domine le monde des micro-ordinateurs mondiaux avec ses logiciels, mais n'est qu'un lilliputien dans la publicité en ligne. Il justifie son offre par le fait que ce marché "croît à un rythme très rapide et passera de 40 milliards de dollars en 2007 à 80 milliards en 2010".
Le groupe créé par Bill Gates domine le monde des micro-ordinateurs mondiaux avec ses logiciels, mais n'est qu'un lilliputien dans la publicité en ligne. Il justifie son offre par le fait que ce marché "croît à un rythme très rapide et passera de 40 milliards de dollars en 2007 à 80 milliards en 2010". — Stéphane de Sakutin AFP/Archives

C'est la fin d'une incroyable saga. A 53 ans, Bill Gates tire officiellement sa révérence ce vendredi après 33 ans à diriger Microsoft, une petite entreprise partie d'un garage pour devenir un mastodonte de l'informatique.

Bien sûr, il gardera toujours un oeil sur «son bébé» comme l'a confirmé Steve Ballmer, le successeur du patron: «Pour les grandes décisions, je consulterai Bill Gates», a t-il expliqué récemment.

95% de sa fortune part dans sa fondation


Le rêve d'ado de Bill s'est concrétisé: aujourd'hui, Microsoft équipe neuf ordinateurs sur dix dans le monde. Cette mission accomplie, le célèbre milliardaire endossera un tout autre rôle: celui de réduire la pauvreté dans le monde grâce à sa fondation, créée en 2000 avec son épouse Melinda.

Bill Gates, souvent brocardé pour ses milliards et sa position dominante sur les PC du monde entier, peut aujourd'hui se targuer d'être l'homme le plus généreux de la planète: il consacre 95% de sa fortune personnelle (58 milliards de dollars) à sa fondation.

Débordé par Google

Bien qu'il affirme «réorganiser» ses priorités, les mauvaises langues affirment que son départ est bien opportun, au moment où Microsoft se fait déborder par l'impertinent Google. «Son obsession d'être le premier a précipité son départ», explique à 20 Minutes Daniel Ichbiah, auteur de Bill Gates et la saga de Microsoft (ed. Pocket).

La nouvelle vie du milliardaire sera – entre autres – consacrée à restaurer son image, écornée par l'hégémonie de son système d'exploitation Windows et les nombreuses accusations de la Commission européenne pour «abus de position dominante». Triste constat pour Bill Gates: l'image qui aura le plus marqué le grand public est celle de ce géant du Web, adolescent attardé, terrassé par une simple tarte à la crème.




Débat: que retiendrez-vous de Bill Gates? L'image d'un génie de l'informatique qui a investi sa fortune pour les plus pauvres? Ou l'image d'un milliardaire trop puissant pour être aimé?