Waymo (Google) lance son service commercial de taxis autonomes

TECHNOLOGIE L'offre est réservée à une ville de l'Arizona et un humain se trouve, pour l'instant, derrière le volant pour gérer les imprévus...

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture autonome de Waymo, la filiale d'Alphabet.
Une voiture autonome de Waymo, la filiale d'Alphabet. — WAYMO

Waymo respecte son calendrier… avec quelques bémols. La filiale d'Alphabet (maison mère de Google) lance son offre commerciale de taxis autonomes, Waymo One. L’entreprise va « petit à petit » ouvrir son service à plus de clients dans la région de Phoenix (Arizona), a annoncé mardi son PDG John Krafcik.

Environ 400 personnes utilisent déjà ce tout jeune service de taxis sans chauffeur, que Waymo a commencé à tester gratuitement l’année dernière, a-t-il dit lors d’une conférence en Californie.

Les clients peuvent utiliser leur téléphone portable pour réserver une voiture sans conducteur à n’importe quel moment de la journée, dans une zone d’environ 250 kilomètres carrés, a expliqué l’ancien de Hyundai USA.

Un conducteur par sécurité

Pour le moment, un conducteur se tiendra derrière le volant, prêt à reprendre le contrôle en cas d’imprévu. A terme, Waymo veut proposer un service sans chauffeur, mais après l'accident mortel impliquant une voiture d’Uber, la prudence est de mise.

« C’est une technologie très exigeante et nous allons prendre notre temps », a souligné le dirigeant. En mai dernier, Waymo avait annoncé commander jusqu’à 62.000 monospaces au groupe Fiat Chrysler (FCA), donnant ainsi un gros coup d’accélérateur à son projet.