#JeSuisUnAbruti... La «guerre» entre Mélenchon et les médias fait réagir les internautes

MEDIAS Le patron de la France insoumise a qualifié samedi les journalistes qui ont enquêté sur ses comptes de campagne présidentielle d’« abrutis » et a appelé à les « pourrir » sur les réseaux sociaux…

H. B.
— 
Jean-Luc Mélenchon en conférence de presse, le 19 octobre 2018, à Paris.
Jean-Luc Mélenchon en conférence de presse, le 19 octobre 2018, à Paris. — AFP

Les journalistes se mobilisent. Après les virulentes attaques faites ces derniers jours par Jean-Luc Mélenchon contre les médias, de nombreux journalistes appartenant à diverses rédactions ont lancé sur les réseaux sociaux #JeSuisUnAbruti, un hashtag de « solidarité » avec leurs confrères de Radio France et Mediapart, qualifiés d'« abrutis » et de « menteurs » par le patron de la France insoumise (LFI) dans une vidéo diffusée ce samedi sur Facebook.

« Pourrissez-les partout où vous trouvez (…) Il faut qu’à la fin, des milliers de gens se disent, les journalistes de France Info sont des menteurs, sont des tricheurs et il y a autour un système qui n’a même plus de recul professionnel de se dire mais qu’est-ce qu’on est en train de raconter ? », a également lancé ce samedi sur les réseaux sociaux Jean-Luc Mélenchon, s’en prenant aux journalistes qui ont enquêté sur ses comptes de campagne présidentielle.

Le hashtag dans le trio de tête des « trending topics »

« Être un abruti » chez @franceinfo signifie donc enquêter rigoureusement, vérifier ses infos, douter, donner la parole à tout le monde, chérir le pluralisme… Bref, faire son job le mieux possible. Respect et soutien. #JeSuisUnAbruti », a tweeté le journaliste Thomas Sotto.


Même Jean-Michel Aphatie, qui avait lourdement critiqué Mediapart lorsque le site d’information avait révélé les premiers éléments de l’affaire Cahuzac, a pris la défense du site d’investigations pour « défendre le journalisme ».


De nombreux internautes ont également réagi à cette « guerre » qui oppose Jean-Luc Mélenchon aux médias. Ils ont largement alimenté ce dimanche le hashtag #JeSuisUnAbruti, qui s’est rapidement placé dans le trio de tête des « trending topics ». La plupart ont apporté leur soutien aux journalistes. « Parfois en désaccord sur des sujets, parfois en colère, mais jamais d’insultes, ni menaces. Nous sommes en démocratie. Courage à vous tous et bravo pour votre travail », a notamment tweeté un internaute.


D’autres ont été plus critiques, et se sont posé la question de la liberté d’expression et de l’indépendance des médias en France. « #Jesuisunabruti de croire qu’il y a encore des médias indépendants en France », a tweeté un internaute ou encore « #JeSuisUnAbruti de ne pas croire que les milliardaires investissent dans des groupes de presse pour ne pas les contrôler et que Macron nomme sa copine Sibyle Veil à la tête de Radio France par simple bonté d’âme », a écrit un autre Twittos.

Radio France a annoncé ce samedi le dépôt d’une plainte après les propos de Jean-Luc Mélenchon. Le directeur de franceinfo Vincent Giret a dénoncé une attaque « irresponsable » du patron de la France insoumise. « Après avoir attaqué le service public et franceinfo, Jean-Luc Mélenchon passe aux insultes, et aux appels à pourrir nos journalistes. Cet appel à la haine et à la violence est irresponsable », a-il écrit sur Twitter.