Modération, saisie, correction... Vous travaillez pour des plateformes Internet, racontez-nous vos conditions de travail

VOUS TEMOIGNEZ Chaque jour, des millions de «petites mains» cliquent, «likent», commentent et réalisent en ligne des tâches répétitives, peu qualifiées et chronophages pour le compte de plateformes web…

H. B.

— 

Illustration. Le site de petites annonces Le Bon Coin sur Internet.
Illustration. Le site de petites annonces Le Bon Coin sur Internet. — VALINCO/SIPA

L’économie du numérique a ouvert de nouvelles perspectives d’emploi ces dernières années. Les « digital labor » ou travailleurs numériques sont de plus en plus nombreux. Chaque jour, des millions de « petites mains » cliquent, « likent », commentent et réalisent en ligne des tâches répétitives, peu qualifiées et chronophages pour le compte d’entreprises et de plateformes Internet.

Ces « ouvriers du clic » souvent invisibles sont indispensables pour nettoyer les bases de données, assurer la modération des contenus sur le Web ou même entraîner les intelligences artificielles. Fin septembre, une étude de grande ampleur de l’ONU s’est penchée pour la première fois sur leur travail et a dressé un constat alarmant.

Vous travaillez ou vous avez déjà travaillé pour le compte d’entreprises et de plateformes Internet, et vous souhaitez témoigner de vos conditions de travail… Racontez-nous ! Votre anonymat sera respecté.

>> Vous pouvez témoigner dans les commentaires ci-dessous ou en envoyant un message à temoignez@20minutes.fr. Vos témoignages serviront à la rédaction d’un article.