VIDEO. Le prix Nobel de physique rattrapé par un clip jugé «sexiste» et «dégradant pour les femmes»

POLEMIQUE Une vidéo polémique mettant en scène le physicien français Gérard Mourou a été exhumée cette semaine par un blogueur allemand…

H. B.

— 

Un clip mettant en scène le physicien français Gérard Mourou fait polémique depuis quelques jours.
Un clip mettant en scène le physicien français Gérard Mourou fait polémique depuis quelques jours. — Philippe LOPEZ

La vidéo tourne en boucle sur les réseaux sociaux depuis qu’il a reçu mardi le prix Nobel de physique. Un clip mettant en scène le physicien français Gérard Mourou fait polémique depuis quelques jours. Intitulé « Gérard Mourou Dancing », on y voit le chercheur, en blouse blanche et lunettes noires, dansant dans la salle de lasers de l’école Polytechnique à Paris en compagnie de jeunes laborantines qui finissent par faire tomber la blouse… pour finir en mini-short et débardeur.

Cette vidéo, disponible sur YouTube, a été tournée en 2010, mais a été exhumée cette semaine par un blogueur allemand. Elle était censée promouvoir les lasers de haute puissance dont Gérard Mourou, professeur à Polytechnique, est un pionnier et pour lesquels il a reçu mardi le Nobel avec son étudiante canadienne Donna Strickland et l’Américain Arthur Ashkin.

«Des images dégradantes pour les femmes»

L’Académie royale des sciences de Suède a rapidement pris ses distances avec le lauréat français du prix de physique. A la veille de l’anniversaire du mouvement #MeToo, le comité Nobel de l’Académie royale des sciences a condamné la vidéo tout en redisant son soutien à Gérard Mourou. « Elle fait écho à des attitudes que l’Académie royale des sciences de Suède ne partage pas », a déclaré son secrétaire général, Göran K. Hansson, en soulignant que le tournage commençait à être daté.

Le CNRS a également condamné ce samedi cette vidéo. Le clip « contient des images dégradantes pour les femmes » et « contraires aux valeurs auxquelles l’École polytechnique, l’ENSTA ParisTech et le CNRS sont attachés », a expliqué l’organisme public de recherche.

Le chercheur invoque « l’humour »

Gérard Mourou s’est défendu de tout sexisme. « Le clip remonte maintenant à déjà quelques années et je ne me doutais pas que ce serait l’un des sujets abordé pour ce prix Nobel », regrette-t-il. Il évoque un clip tourné avec « humour » pour « montrer la science sous un angle décontracté ». « Il existait d’autres clips de ce genre à l’époque et j’ai donc accepté (…). Certaines personnes se sont montrées très critiques, mais heureusement, la plupart des gens ont compris le ton humoristique de cette vidéo », a-t-il ajouté.

Sur YouTube, un internaute a commenté la vidéo en dénonçant un « scandale pour la communauté scientifique qui a tant de mal à trouver de l’argent pour la recherche » tandis qu’une autre trouve « rafraîchissant » qu’un scientifique « semble apprécier les plaisirs de la vie ».