Coupe du monde 2018: Une mobilisation sur Twitter pour accueillir les femmes victimes de violences le soir du match

VIOLENCES Via le hashtag #BienvenueChezMoi, de nombreux internautes proposent un logement aux femmes qui se sentiraient en danger ce soir lors de France-Croatie…

Marie De Fournas

— 

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 225 000 femmes.
En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 225 000 femmes. — ALCALAY SARAH/SIPA

« Canapé-lit, plein de coussins, plaid, thé et discrétion. » Depuis quelques jours sur Twitter, une vague d’entraide se met en place. De nombreux internautes offrent leur hospitalité aux femmes qui auraient peur de subir des violences de la part de leur conjoint ce soir à l’occasion du match opposant la France à la Croatie. Pour trouver un hébergement, il suffit de suivre le hashtag #BienvenueChezMoi sous lequel postent tous les « logeurs improvisés ».

Si le hashtag a été lancé pour la soirée de la finale de la Coupe du monde, ce n’est pas un hasard. En France, il n’existe pas de chiffre officiel, mais selon une étude britannique réalisée par l’université de Lancaster en 2014 et portant sur les Coupes du monde de 2002, 2006 et 2010, les violences conjugales augmenteraient de 38 % lorsque l’équipe nationale anglaise perd un match de foot. Une hausse de 26 % serait aussi constatée en cas de victoire.

Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie.
Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie. - Capture Twitter
Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie.
Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie. - Capture Twitter
Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie.
Message d'internaute proposant un toit pour la nuit du match France Croatie. - Capture Twitter

Alcool et colère

Selon Heloïse Duché, activiste au Groupe F, interrogée dans un précédent article de 20 Minutes, « le climat régnant lors de la Coupe de monde est similaire en France et en Angleterre. Même si de plus en plus de femmes s’intéressent au foot, cela reste un univers à dominante masculine où sont reproduits des comportements virilistes. De plus, la forte consommation d’alcool peut entraîner des comportements violents chez certains hommes. Et la défaite d’une équipe peut générer de la colère chez des hommes qui ont une propension à la violence. »

Selon les chiffres du gouvernement français, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 225.000 femmes. Le numéro d’appel pour les femmes victimes de violence est le 3919.

>> A lire aussi : VIDEO. Coupe du monde 2018: Les violences conjugales augmentent-elles les soirs de matchs?