VIDEO. Sommeil: Bose lance des écouteurs pour mieux dormir en éloignant les ronfleurs

SOMMEIL CONNECTE Avec ses Noise-Masking Sleepbuds, Bose joue une nouvelle partition. Le spécialiste américain de l’audio lance des écouteurs intra-auriculaires pour nous aider à mieux dormir. « 20 Minutes » a pu les approcher…

Christophe Séfrin

— 

Les Noise-Masking Sleepbuds de Bose seront lancés en France en septembre.
Les Noise-Masking Sleepbuds de Bose seront lancés en France en septembre. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Bose lance ses Noise-Masking Sleepbuds. D’abord commercialisés aux Etats-Unis, ces écouteurs intra-auriculaires seront lancés en France à l’automne.
  • Leur vocation : nous aider à mieux dormir en diffusant des sons naturels compensant les bruits ambiants qui altèrent le sommeil.
  • Chers, mais annoncés comme très efficaces, les Noise-Masking Sleepbuds annoncent une nouvelle génération d’écouteurs.

Leur nom est à coucher dehors, mais les Noise-Masking Sleepbuds de Bose sont censés nous aider à mieux dormir. Lancés ce jeudi aux Etats-Unis (et mi-septembre en France), ces écouteurs intra-auriculaires s’attaquent à un fléau de notre société : la perte de qualité de notre sommeil. Nous avons pu les découvrir en avant-première.

Due au bruit ambiant, à des voisins bruyants, voire à un partenaire de chambrée qui ronfle, la dégradation de la qualité du sommeil engendre stress, anxiété, moins de concentration et risques de problèmes de santé. Bose rappelle qu’aux Etats-Unis, le passage à l’heure d’été augmenterait de 24 % le nombre de crises cardiaques le jour du changement d’heure ! D’où les… « Noise-Masking Sleepbuds ». Littéralement, les « écouteurs masquant le bruit » sont de minuscules écouteurs intra-auriculaires dédiés à la nuit.

Dix sons à choisir sur son smartphone

Si on les connecte en Bluetooth à un smartphone, ce n’est pas pour écouter de la musique (c’est d’ailleurs impossible), mais pour effectuer les réglages pour nous aider à mieux dormir. Et notamment choisir l’un des dix sons proposés, supposés couvrir les bruits incommodants : ruisseau, vent, mer, nuit à la campagne, etc.

Très petits, les Noise-Masking Sleepbuds de Bose ne gênent pas les dormeurs.
Très petits, les Noise-Masking Sleepbuds de Bose ne gênent pas les dormeurs. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Car c’est sur ce procédé, associé à l’ergonomie des écouteurs et de leurs embouts faisant mécaniquement barrage au bruit que Bose mise tout. Le constructeur parle même d’un « effort d’ingénierie massif » pour évoquer la recherche et le développement que ses écouteurs lui ont réclamé.

Ici, pas de système de réduction de bruit, comme avec le casque QC 35 du constructeur. Selon Bose, la réduction bruit est efficace de jour, mais pas de nuit. Et incorporer un tel procédé dans ses Noise-Masking Sleepbuds aurait nécessité de fabriquer des écouteurs beaucoup plus encombrants. Là, il est possible de dormir comme 70 % des personnes la tête sur le côté, sans être incommodé.

Ecouter la mer ou les voisins ?

Brièvement testés, les Noise-Masking Sleepbuds semblent efficaces pour masquer les bruits environnants. Et ils ne sont absolument pas gênants à porter. Les sons que l’on a sélectionnés (pour une durée que l’on choisit ou pour toute la nuit) couvrent parfaitement des atmosphères sonores désagréables, comme le tapage nocturne d’une grande ville, des ronflements ou des voisins qui font la fête.

Une taille réduite pour un confort de port total.
Une taille réduite pour un confort de port total. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Reste à savoir s’il vaut mieux avoir dans les oreilles le son d’un ruisseau durant plusieurs heures ou supporter un bruit ambiant… Bose assure que les multiples tests effectués avant la commercialisation de ses écouteurs sont probants. A vérifier car lancés à 249 euros, c'est le moins qu'on puisse faire.

Les Noise-Masking Sleepbuds intègrent leur propre mémoire. La diffusion audio ne s’effectue donc pas en streaming depuis le smartphone auquel ils sont appairés. Leur autonomie est annoncée à 16 heures. Et ils se rechargent dans une boîte contenant une batterie et pouvant leur offrir jusqu’à 16 heures d’autonomie supplémentaires. Bose aurait selon nous pu faire de ses Noise-Masking Sleepbuds un vrai produit dédié à la santé, comme le Nokia Sleep ou le bandeau Dreem, en intégrant un capteur cardiofréquencemètre et un accéléromètre afin d’enregistrer notre fréquence cardiaque et la qualité de nos nuits (durée du sommeil profond, léger, paradoxal). Une alarme peut néanmoins être programmée. Parce que même si l’on dort bien ou mieux, vient toujours un moment où il faut quitter les bras de Morphée…