L’application Parcoursup moquée par les lycéens toujours en attente de places dans le supérieur

APPLICATION Déjà bien remontés contre la plateforme de vœux pour l’enseignement supérieur, les élèves se sont lâchés avec humour sur l’application mobile de Parcoursup…

M.F.

— 

Illustration de la plateforme d'orientation des lycéens Parcoursup.
Illustration de la plateforme d'orientation des lycéens Parcoursup. — ALLILI MOURAD/SIPA

Manque de place, mais pas d’humour. Ce mardi, Franceinfo a révélé que trois quarts des élèves inscrits sur Parcoursup avaient obtenu au moins une proposition de formation. Pour que ces derniers puissent suivre au mieux leur situation, le gouvernement a créé en plus de la plateforme une application mobile. Sur cette dernière, les lycéens peuvent voir l’évolution de leur place dans les files d’attente ou encore être informé si leurs vœux ont été acceptés.

De nombreux problèmes ont été relevés par les lycéens. Par exemple, le bouton « renoncer » à un vœu est placé de telle sorte qu’il est possible de cliquer dessus par inadvertance et donc de supprimer un de ses choix. L’application se déconnecte également automatiquement empêchant donc des notifications indiquant qu’un vœu a été accepté de s’afficher. Ajoutez à cela la grogne des élèves face à la nouvelle plateforme, le stress des examens et la peur de ne pas avoir de place et cela donne des élèves qui craquent, souvent avec humour.

« Jeux de rôle très mauvais »

Il y a ceux qui sont allés vraiment loin dans la comparaison avec un jeu vidéo : « Jeux de rôle très mauvais je pensais en tant que personnage actif sur le mmorpg [jeu de rôle en ligne multijoueur] "Le lycée" j’aurais pu avoir accès au dlc "étude supérieur" mais à ce que je vois il s’agit d’un "pay to win". Je n’avais pas envie d’acheter le season pass mais je crois que je vais être obligé pour espérer ne pas me retrouver dans le monde "La vie active" affrontant en combat pvp [joueur contre joueur] des level 23 à level 62 qui eux ont un arbre de compétences bien plus développé. La plupart on le spell [sort] "licence" ou un équivalent ».

« Wallah allez à Pôle emploi »

Ceux qui comparent volontiers le système à « Battle Royale sur mobile » : « Super jeu multijoueur. J’apprécie particulièrement la possibilité de bloquer la progression des joueurs adversaires. Dommage que cela ne soit possible que 7 jours. A régler dans une prochaine maj ».

Il y a les défaitistes : « Wallah allez à Pôle emploi ça prend moins de temps ». Sans oublier les poètes du dimanche matin : « Bonjour, Avenir, tu détiens ma concentration Tu ne m’aides pas, Ô application ! A rien tu ne me sers, Râler je me contente de faire Dans la poubelle, inutile tu auras l’air.

>> A lire aussi : Parcoursup: Plateformes d’accompagnement, hashtag, appels à manifester… Les syndicats lycéens se mobilisent face aux bugs