La Rochelle: Un robot pour assister les pompiers dans leurs missions les plus dangereuses

TECHNOLOGIE La société Tecdron basée à la Rochelle a remporté un appel d'offres lancé par les pompiers de Paris avec son robot Sentinel. Il peut être envoyé en éclaireur lors de situations critiques, porter du matériel ou déployer une lance à incendie...

Elsa Provenzano

— 

Le robot Sentinel peut par exemple déployer une lance à incendie dans des souterrains ou tunnels, inaccessibles aux camions de pompiers.
Le robot Sentinel peut par exemple déployer une lance à incendie dans des souterrains ou tunnels, inaccessibles aux camions de pompiers. — Tecdron
  • La société Rochelaise Tecdron fournit aux pompiers de Paris trois robots Sentinel à partir du mois d'août. 
  • Ce robot électrique polyvalent peut assister les pompiers dans l'extinction d'incendie mais aussi porter du matériel, un brancard et jouer un rôle d'éclaireur. 
  • D'autres services départementaux d'incendie et de secours seraient intéressés par cet équipement ainsi que d'autres secteurs d'activité comme le BTP. 

A partir du mois d’août, les pompiers de Paris seront équipes de trois nouveaux robots Sentinel, conçus par la société Rochelaise Tecdron pour les assister dans les situations les plus dangereuses. L’appareil électrique de 450 kg, équipé d’un moteur d’une puissance de 12.000 watt, peut fournir un support pour l’extinction d’incendie au moyen d’une lance mais aussi porter du matériel pesant jusqu’à 800 kg ou un brancard, par exemple.

Le robot Sentinel est très polyvalent.
Le robot Sentinel est très polyvalent. - Tecdron

L’appel d’offres a été lancé en mars 2018 par les pompiers de Paris en prévision de missions de sécurisation des travaux souterrains du « Grand Paris ». Pour des interventions dans des milieux confinés comme les parkings, tunnels, souterrains, mais aussi sur des sites industriels où des émanations toxiques peuvent être à craindre, le robot peut s’avérer un renfort particulièrement précieux. « L’idée est par exemple de permettre aux équipes qui se trouvent dans une impossibilité opérationnelle de se servir du robot comme d’un éclaireur », explique Jean-Charles Mammana, directeur général de Tecdron.

Un robot qui s’auto-contrôle

L’engin est robuste et peut faire face à des températures élevées grâce à son revêtement en acier et aluminium. Le robot est très polyvalent et peut être accessoirisé en fonction de la demande du client et peut donc être muni d’une lance à incendie, d’une caméra thermique, d’un dispositif pour porter un brancard ou des bouteilles d’oxygène etc.

« Le robot est équipé d’un canon et il se sert de cette eau pour réaliser son auto protection, sur le modèle de certains véhicules de pompiers », précise Jean-Charles Mammana. Issue de la toute dernière génération des robots conçus par Tecdron, il a aussi la particularité de vérifier l’état de ses pièces en permanence, grâce à un système de monitoring. Et Tecdron propose une assistance à distance, en cas d’anomalie. Les pompiers reçoivent une formation de la part de Tecdron pour l’utiliser et l’entretenir. « Il est très rapide à mettre en œuvre, moins de cinq secondes, assure le directeur général de Tecdron. On le fait fonctionner grâce à une télécommande comparable à celle d’une voiture télécommandée, mais en plus fiable et  plus robuste. »

D’autres services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) en France et à l’étranger seraient intéressés par ce robot Sentinel mais également des entreprises d’autres secteurs d’activité comme celui du BTP pour des missions d’inspection et de déplacement de charges. Tecdron, crée en 2014, produit des plateformes robotiques mobiles pour des clients du secteur de l’industrie de la logistique, de la sécurité civile et de la défense. « Et même des robots inclassables qui vont nettoyer les fonds des lacs », complète Jean-Charles Mammana.