VIDÉO. Vanessa Burggraf se fait corriger sur les réseaux sociaux après sa «fake news» sur l'orthographe

TÉLÉVISION La chroniqueuse de l’émission « On n’est pas couché » a accusé, à tort, Najat Vallaud-Belkacem d'une réforme de l'orthographe…

H.S.

— 

Vanessa Burggraf, samedi 27 août sur France 2
Vanessa Burggraf, samedi 27 août sur France 2 — France 2 capture d'écran
  • La journaliste a attaqué l’ancienne ministre de l’Education au sujet d’une réforme de l’orthographe.
  • Cette réforme orthographique élaborée en 1990 par l’Académie française est appliquée par les enseignants et éditeurs de manuels scolaires depuis la rentrée 2016.
  • Des militants d’extrême droite et certains élus de l’opposition avaient alors accusé Najat Vallaud-Belkacem d’en être l’instigatrice.

Instant malaise samedi soir sur le plateau de l’émission On n’est pas couché.  Najat Vallaud-Belkacem a été prise à partie par la chroniqueuse Vanessa Burggraf, qui a accusé  l’ex-ministre de l’Education d’être à l’origine d’une réforme de l’orthographe. Déplorant le fait que sa fille ne sache plus écrire le mot « oignon », la journaliste n’a visiblement pas pris soin de se plonger sur l’origine de cette polémique née à la rentrée 2016.

Une réforme née en 1990

Non, Najat Vallaud-Belkacem n’a pas décidé de modifier 2 400 mots de la langue française comme l’a sous-entendu en plateau Vanessa Burggraf. Comme expliqué par 20 Minutes (entre autres) au moment de la polémique, l’entrée en vigueur d’une nouvelle orthographe date en réalité de 1990. La ministre de l’Education n’a alors que 13 ans.

>> A lire aussi : «On n'est pas couché». Vanessa Burggraf relaie une fake news, Najat Vallaud-Belkacem s'emporte

A l’époque, l’Académie française propose une simplification orthographique pour un certain nombre de mots. Ces préconisations, qui deviennent la référence dès 2008 selon le Bulletin officiel de l’Education nationale, n’apparaîtront dans les manuels scolaires qu’à la rentrée 2016. Plusieurs élus de l’opposition, d’anciens ministres de l’Education et certains militants d’extrême droite relaient alors cette information en accusant Najat Vallaud-Belkacem d’être responsable de cette « réforme » de l’orthographe.

>> A lire aussi : Orthographe. Non, l'accent circonflexe ne va pas disparaître et nénufar avec un f, en fait, c'est correct

Venant d’une journaliste intervenant sur une chaîne du service public, la même accusation semble plus étonnante et n’a pas manqué de faire réagir les internautes sur Twitter. Le site parodique belge NordPresse s’est emparé de la polémique en proposant, dans un tweet plein d’ironie, d’engager Vanessa Burggraf.

La plupart des messages publiés sur le réseau social émanent de journalistes ou d’anonymes et raillent la source citée par la Burggraf, à savoir l’exemple de l’école de sa fille. D’autres font référence aux arguments récurrents utilisés par les militants d’extrême droite qui ont régulièrement pris Najat Vallaud-Belkacem pour cible lors du quinquennat de François Hollande.