Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
TELEVISIONVanessa Burggraf relaie une fake news, Najat Vallaud-Belkacem s'emporte

VIDEO. «On n'est pas couché»: Vanessa Burggraf relaie une fake news, Najat Vallaud-Belkacem s'emporte

TELEVISION
La journaliste s’est emportée contre l’ex-ministre de l’Education et sa prétendue réforme de l’orthographe…
Vanessa Burggraf dans «On n'est pas couché» le samedi 20 mai 2017
Vanessa Burggraf dans «On n'est pas couché» le samedi 20 mai 2017 - Capture d'écran France 2
Clio Weickert

C.W.

Un recadrage en bonne et due forme. Samedi soir, Najat Vallaud-Belkacem comptait parmi les invités de Laurent Ruquier sur le plateau d'On n’est pas couché sur France 2. Si l’ex-ministre de l’Education n’a pas hésité à critiquer le nouveau gouvernement, elle s’est également emportée face à Vanessa Burggraf, qui l’a accusée à tort d’avoir mené une réforme de l’orthographe.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« C’est une fake news ! »

Visiblement catastrophée par le niveau en orthographe des enfants en France, la journaliste a profité de la présence de Najat Vallaud-Belkacem pour lui faire part de sa consternation. « La réforme de l’orthographe, ça m’a atterrée ! » s’emporte Vanessa Burggraf, mettant en cause l’ex-ministre de l’Education. « Vanessa, Vanessa ! Je n’ai jamais mené de réforme de l’orthographe. C’est une fake news ! Mais ce n’est pas possible, vous vous rendez compte ? » interpelle alors Najat Vallaud-Belkacem, prise d’un fou rire et stupéfaite par ces accusations.

Mais la journaliste ne s’arrête pas là, et poursuit en expliquant qu’à l’école de sa fille, « il y a des dictées où l’on enlève l’accent circonflexe, on enlève les petits tirets et le mot oignon s’écrit ognon ».

Consternée, l’ex-ministre tente alors de mettre un terme à cette conversation : « Ça fait trois ans que je suis sujette à toutes les fakes news, à tous les mensonges, à toutes les insanités de la terre et vous, vous êtes journaliste et vous tombez dedans et vous relayez ça. Mais vous comprenez que je sois furieuse ! Furieuse ! »

Si une polémique avait effectivement éclaté en 2016 concernant l’orthographe, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l’Education, n’était en rien responsable de cela,la réforme ayant été votée en 1990.

Sujets liés