Ikea s'amuse de la ressemblance d'un sac Balenciaga à 1.695 euros avec son cabas en plastique à 80 centimes

FASHION FAUX-PAS Ikea a rebondi sur l'affaire en sortant ce mercredi une campagne pub humoristique...

A.B.
— 
Capture d'écran Twitter des deux sacs, celui de Balenciaga et celui d'Ikea.
Capture d'écran Twitter des deux sacs, celui de Balenciaga et celui d'Ikea. — Capture d'écran Twitter
  • La maison Balenciaga a commercialisé un sac à main qui ressemble étrangement au célèbre cabas en plastique d'Ikea
  • L'enseigne suédoise s'en est amusée et a sorti ce mercredi une campagne publicitaire humoristique

Peu habituée du trolling, la très chic maison Balenciaga goûte à cet exercice depuis que la ressemblance de son dernier sac à main de luxe avec le célèbre cabas en plastique d’Ikea a été pointée sur les réseaux sociaux. Avec une petite différence de prix entre les deux modèles, puisque le premier coûte quand même 1.695 euros, contre 80 centimes pour son homologue suédois. Jamais du genre à refuser un bon coup de pub, l’enseigne de meubles en kit s’en est amusée dans un post Facebook plein d’humour gentiment moqueur.

1.694,20 euros de moins

Peut-être, à l’instar du Classic City arboré qui pend aux bras des fashionistas depuis des années, ce sac Balenciaga deviendra-t-il un super it-bag. Lui, c’est le Carrie Shopper L, proposé dans le coloris « bleu sulfate », un cabas en cuir disponible pour la modique somme de 1695 euros.

Mais ce nouveau modèle du créateur de luxe bénéficie d’une publicité un peu particulière, depuis que quelques internautes farceurs ont pointé l’étrange ressemblance du modèle avec un très très très lointain cousin : le Frakta, iconique cabas en plastique, vendu 80 centimes d’euros. Soit 1.694,20 euros de moins. Ce que les internautes n’ont pas manqué de souligner.

« C’est le it-bag de la saison »

« C’est le » it bag « de la saison ! Parfois c’est super simple de rester tendance. En tout cas chez nous, l’original, c’est 1694€ moins cher », balance la pub.

Histoire de pousser un peu la blague, Ikea distille au passage quelques conseils pour authentifier son modèle le plus vendu. « 1) Remuez-le. S’il fait du bruit, c’est le vrai. 2) Multifonctionnel. Il peut transporter un équipement de hockey, des briques et même de l’eau. 3) Jetez-le dans la saleté. Un vrai sac Frakta se nettoie facilement avec un jet d’eau quand il est sale. 4) Le prix. 0.80 euros seulement », dit la publicité

Pas une première

Ce n’est pas la première fois qu’un sac qui ne coûte qu’une poignée de pièces inspire une marque de luxe. Il y a quelques années, c’est Marc Jacobs, alors aux commandes de Louis Vuitton, qui avait créé la surprise lors de son défilé qui mettait en scène un grand sac cabas directement inspiré des sacs en toile Tati. Là encore, la différence de prix était plus que palpable. Si le cabas du géant de la distribution à bas coût était accessible à moins de 2 euros, sa version créateur de luxe coûtait, elle, la bagatelle de 1.200 euros. Peu après, c’est la maison Céline qui avait rendu hommage à ce grand classique en plastique.