Crash mortel: L'Autopilot de Tesla blanchi, le conducteur a eu 7 secondes pour réagir

AUTOMOBILE Le rapport des autorités américaines n'a pas trouvé de défaut dans le logiciel d'assistance à la conduite Autopilot...

P.B. avec AFP

— 

Le système Autopilot de Tesla utilise désormais une vision radar (capture vidéo).
Le système Autopilot de Tesla utilise désormais une vision radar (capture vidéo). — TESLA

Circulez, il n'y a rien à voir. Jeudi, les autorités américaines ont classé sans suite l'enquête ouverte sur le système d'assistance à la conduite de Tesla, Autopilot, faute d'avoir détecté un défaut du logiciel à la suite d'un accident mortel.

L'agence fédérale de la sécurité routière (NHTSA) avait ouvert fin juin cette enquête après le décès, le 7 mai, sur une route de Floride d'un automobiliste lors d'une collision avec un poids-lourd alors que le système Autopilot, qui offre des fonctions semi-autonomes à toutes les voitures Tesla récentes, était activé.

Un conducteur visiblement distrait

«L'enquête n'a pas trouvé de défaut au logiciel. Il n'y a pas de preuve qu'il y a un défaut», a déclaré jeudi Bryan Thomas, porte-parole de NHTSA lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. Le régulateur américain insiste sur le fait que ses enquêteurs «n'ont pas identifié de défaut ni sur la conception ni dans la performance des systèmes de freinage d'urgence d'Autopilot ni d'incidents au cours desquels ces systèmes n'ont pas fonctionné correctement». Pour Thomas, l'accident mortel du 7 mai était lié à un «nombre de facteurs humains». Le conducteur de la Tesla, censé garder ses mains à tout moment sur le volant, a en effet eu 7 secondes pour voir le semi-remorque en travers de la route. Les autorités ne précisent pas la raison de sa distraction, mais un témoin avait à l'époque affirmé à l'agence AP que le conducteur était en train de regarder un DVD de Harry Potter au moment de l'accident.

40% de collisions en moins grâce à Autopilot

Elon Musk, le patron fondateur de Tesla, s'est aussitôt réjoui de la nouvelle, parlant d'un rapport «très positif». «Le rapport souligne que ''les données montrent que les accidents impliquant les véhicules Tesla ont diminué de près de 40% après l'installation du système d'auto pilotage''», s'est vanté Musk sur Twitter.

Tesla a procédé en septembre à une amélioration d'Autopilot, davantage basée sur l'utilisation de radars et capable de fonctionner à travers la pluie, le brouillard et la neige. A l'époque du crash, le système s'appuyait surtout sur la vision d'une caméra embarquée susceptible de rater des obstacles en conditions lumineuses extrêmes.