«Morandini Live»: Erreurs, pub absente... Ça se lâche sur Twitter pour la première de l'émission

WEB Les internautes ont relevé en masse sur Twitter les travers de la nouvelle émission de Jean-Marc Morandini lundi soir sur iTélé…

A.B.

— 

Jean-Marc Morandini, lundi, lors de la première de son émission sur iTélé.
Jean-Marc Morandini, lundi, lors de la première de son émission sur iTélé. — Capture d'écran / iTélé

Bronzage à faire pâlir d’envie Donald Trump et large sourire « Ultrabrite » : pour sa première du Morandini Live, l’animateur irradiait de bonheur. Et ce ne sont pas les 84 % de collègues grévistes qui protestaient contre sa venue sous les fenêtres d’iTélé qui allaient gâcher son plaisir. Mais, sur Twitter, les internautes ont été nombreux à commenter l’émission et à pointer ses couacs.

Intox et kitsch

Pour cette grande première du Morandini Live, présentée à plusieurs reprises comme étant « l’actualité décryptée par les médias », l’ambiance piquait un peu les yeux, des couleurs kitsch aux sujets abordés, qui, bizarrement, n’avaient rien à voir avec l’info du jour : la grève de ses collègues.

Au menu du jour, un long reportage sur Stéphane Plaza, l’agent immobilier le plus célèbre du PAF, un sujet approximatif et pas exempt d’erreurs sur la série américaine New York, unité spéciale (qui traite de crimes sexuels), un zapping qui ne valait pas feu le Zapping de Canal +, ainsi qu’un débat pas terrible sur la primaire de la droite.

Mais, selon les internautes, nombreux à suivre cette première émission, le clou du spectacle a été le duplex avec une « spécialiste de la politique à Los Angeles ». Or, l’experte en question, Linda L’Hrar, l’est plutôt en coaching chez TeamTom, à en croire son profil Viadeo, qui ne fait aucune mention de ses compétences en matière de politique.

Une coupure pub sans pub

Et pour ce qui est de la prise de distance avec l’animateur mis en examen pour « corruption de mineur aggravée », les journalistes grévistes d’ iTélé ne sont pas, semble-t-il, les seuls à refuser d'être associés au nouveau venu de la chaîne. Au beau milieu de son émission, lorsque Jean-Marc Morandini a annoncé une petite pause, les téléspectateurs ont eu la surprise de voir apparaître à l’écran une traditionnelle coupure pub… mais sans pub.

Malgré la bonne audience que promettait cette rentrée polémique de l’animateur - 108 000 téléspectateurs en moyenne -, les annonceurs de la chaîne n’ont visiblement pas souhaité profiter de cette mauvaise publicité. Ce qui n’a pas échappé aux twittos.