La rédaction d'iTélé vote la grève à 84% contre l'arrivée de Morandini

POLEMIQUE La rédaction a massivement voté la grève à 84 %...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 19 juillet 2016, Jean-Marc Morandini a tenu une conférence de presse à Paris après les révélations parues dans «Les Inrocks».
Le 19 juillet 2016, Jean-Marc Morandini a tenu une conférence de presse à Paris après les révélations parues dans «Les Inrocks». — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La crise continue sur iTélé. Une assemblée générale des salariés de la chaîne d’info en continu était organisée ce lundi pour voter sur l’opportunité d’une grève contre l’arrivée à l’antenne de Jean-Marc Morandini. La rédaction a voté la grève à 84 % des voix, selon la SDJ.

Ce n’est pas le seul signe de protestation face à l’émission de l’animateur mis en examen pour « corruption de mineur aggravée ». Un premier départ a déjà été annoncé. Selon les informations de Libération, confirmées par le site Les Jours, Alexandre Ifi, directeur de la rédaction par intérim, quitte la chaîne. Il a confirmé ce matin son départ.

Une « clause de conscience » ouverte

La direction a engagé vendredi dernier un bras de fer inédit avec ses journalistes en proposant à ceux qui s’opposent à l’arrivée de Jean-Marc Morandini de quitter la chaîne, contre le versement d’indemnités. Ceux qui refuseraient de travailler avec ou près de lui pourront faire jouer une « clause de conscience », qui ouvre le droit à des indemnités.

>> A lire aussi : iTélé: Morandini veut qu'on le «laisse travailler»

Le respect de la présomption d’innocence invoqué

Les journalistes d’iTélé se sont adressés directement jeudi à l’animateur,, lui demandant de ne pas venir « dans l’intérêt de tous ». Mais la chaîne continue de soutenir Jean-Marc Morandini, invoquant le respect de la présomption d’innocence et « la solidarité avec les collaborateurs du groupe », a souligné Jean-Christophe Thiéry, le directeur général de Canal + (maison mère de iTélé), dans une lettre transmise vendredi aux employés et publiée par Puremédias.

>> A lire aussi : Sur Twitter, guerre de hashtags entre les pro et les anti Morandini

iTélé a ainsi maintenu l’arrivée de sa dernière recrue, prévue ce lundi à 18 h, selon Le Parisien et à partir de mercredi selon certains programmes télé. L'animateur a d'ailleurs tourné vendredi après-midi un pilote de son émission d’actualité des médias avec plusieurs journalistes extérieurs à l’entreprise, selon un journaliste de la chaîne d’information.