Facebook: Des jeunes de Sarcelles se lancent le défi de venir en aide aux réfugiés

INITIATIVE Ils ont décidé de venir en aide aux migrants en préparant des repas...

R.L.

— 

Malik Diallo en plein distribution
Malik Diallo en plein distribution — Capture d'écran Facebook

Une initiative porteuse d’espoir. Fin septembre, des jeunes de Sarcelles (Val-d’Oise) ont pris l’initiative de créer un défi Facebook. Et pas n’importe lequel. Leur but : venir en aide à tour de rôle aux migrants en préparant des repas et en allant les distribuer dans Paris.

« Chaque quartier sera nominé »

« Chaque quartier nominé aura pour défi de s’organiser, préparer des plats et partir nourrir les sans-abri. Chaque quartier sera nominé par le quartier nominé avant », explique Malik Diallo dans son post Facebook. « Montrons au monde que nos quartiers ont un cœur et surtout une bonne éducation », mentionne sa vidéo de présentation visionnée des dizaines de milliers de fois.

Malik Diallo, qui a créé la page associée à l’initiative intitulée « Le grand défi » est à l’origine de cet appel. Chauffeur-livreur et habitant du quartier des Vignes Blanches à Sarcelles, il a eu l’idée de cette action lors d’une tournée. « Je voyais tous ces gens sans-abri », confie-t-il au Parisien. « Et pour faire quelque chose pour eux, je me suis dit que le seul moyen pour que tout le monde se mette dedans, c’était d’utiliser Facebook ». Il tient à préciser : « Ce n’est pas une question d’argent ou de buzz, c’est une question de faire du bien. Le tout c’est de rester humain ».

« Très très content »

L’initiative a immédiatement suscité l’intérêt des habitants et d’autres quartiers. « On a tous adhéré », affirme auprès de France Bleu, Diaby, un proche de Malik. « On est parti à une dizaine de voitures chargées à Stalingrad, à Porte de La Chapelle ». Ils ont été accueillis par des réfugiés, d’abord étonnés, mais « très très contents », selon Diaby. Puis, un autre quartier a été désigné pour venir en aide.

Souleymane, 29 ans, habitant du quartier des Sablons, a en effet été nommé par Malik Diallo. Comme le défi le lui demandait, il est lui aussi venu en aide à des migrants avec le soutien de ses voisins, souligne BFMTV. « On se sent concerné. Nous sommes des enfants d’immigrés, on a grandi dans la précarité, on a la notion du partage qui est ancrée en nous. J’espère que ça va faire un effet boule de neige dans les quatre coins de la France », se réjouit-il auprès de France Bleu. Dernier nommé en date : Un jeune du quartier de Lochères à Sarcelles, qui sera sans doute loin d’être le dernier.