Un «robot-avocat» vous aide à annuler vos contraventions

HIGH-TECH Le «robot-avocat» ne pourra en revanche pas plaider pour vous devant un tribunal...

C. A.

— 

DoNotPay, le
DoNotPay, le — donotpay.co.uk

Contester une amende de stationnement en quelques clics, vous en rêviez ? C’est désormais possible grâce à un jeune étudiant britannique et son « robot-avocat ».

Joshua Browder, jeune étudiant britannique de 19 ans à l’université de Stanford, aux Etats-Unis, a créé le premier « robot avocat » capable de rédiger pour les contrevenants une lettre de contestation.

Trois milliards de dollars d’économisés

Simplement baptisé DoNotPay (Ne payez pas), le site de Joshua Browder, toujours en version beta, soumet plusieurs questions à l’internaute. Et c’est là que la magie opère. Il trouve la faille (ou simplement des justifications au contrevenant) et rédige ensuite un courrier de réclamation que l’automobiliste n’a plus qu’à adresser au tribunal.

Selon le site TechInsider, le site de Joshua a déjà permis automobilistes d’économiser par moins de trois millions de dollars d’amendes.

Un succès immédiat

Avant de donner naissance à DoNotPay, le jeune inventeur a lui même reçu plusieurs contraventions, comme il le raconte à la version américaine du journal Metro, et jugé qu’elles étaient parfois « injustes ».

Après le lancement du site, Joshua Browder a reçu un nombre important de questions et de commentaires, pour la plupart positifs. Fort de ce succès, il entend exporter son business à New York, au Canada et à Mexico avant la fin du printemps.