Téléchargement illégal: Plus de 10 millions de Français piratent du contenu

WEB Selon «Le Figaro», Zone Telechargement est le site le plus populaire en France...

20 Minutes avec agence

— 

Les mesures prises contre le téléchargement illégal de musique, en particulier en France mais aussi en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis, ont porté leurs fruits en 2011, indique lundi la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) dans son rapport annuel.
Les mesures prises contre le téléchargement illégal de musique, en particulier en France mais aussi en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis, ont porté leurs fruits en 2011, indique lundi la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) dans son rapport annuel. — Daniel Mihailescu afp.com

Les Français ont été plus de 10 millions à se rendre sur l’un des quinze principaux sites de piratage en mai dernier. Ce chiffre, révélé mardi par Le Figaro, est stable depuis deux ans, après avoir fortement progressé dans les années qui ont suivi l’installation de l’Hadopi.

 

« Game of Thrones » : 32 millions de téléchargements illégaux en une semaine

Les sites pirates bloqués ou fermés renaissent sous un autre nom

Selon le quotidien, les Français ont eu tendance à se déporter des réseaux d’échange en pair à pair (toujours utilisées par environ 4 millions de Français) vers les sites de téléchargement et de streaming, plus discrets.

Le plus populaire ? Zone Téléchargement qui est apparu au milieu de l’été 2011 (le nom de domaine, déposé en 2010, renvoie vers une adresse à Nassau, aux Bahamas) et n’a cessé de progresser depuis. Ainsi, 3,5 millions de Français s’y sont rendus au mois de mai.

Des sites qui renaissent de leurs cendres sous un autre nom

Et si un jour la justice devait se pencher sur « le dossier Zone Téléchargement », nul doute que les Français n’auraient aucun mal à lui trouver une alternative. Car si les sites pirates écopent de plus en plus d’une obligation de fermeture, tous ont tendance à renaître de leurs cendres sous un autre nom.

Tel a été le cas récemment du célèbre Pirate Bay. Le jeune administrateur du site Wawa Mania qui a été condamné, ce lundi, à verser 15,6 millions d’euros de dommages et intérêts à des producteurs de musique et de cinéma, a, lui, déjà annoncé une nouvelle version de son forum.