Téléchagement illégal: réunion à l'Elysée

J. Bx avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy ne lâchera rien sur la loi Hadopi, retoquée par le Conseil constutionnel. "Le président est décidé à trancher très rapidement la question. Pour lui la décision du Conseil ne remet pas en cause le fond du texte", a indiqué cette source.

La ministre de la Culture, Christine Albanel, avait indiqué plus tôt jeudi que le gouvernement avait la possibilité de "soit promulguer le texte tout de suite, et ensuite le compléter au Parlement sur la partie qui a été effectivement censurée, soit repartir tout de suite au Parlement pour compléter le texte", de la partie amputée par décision constitutionnelle.

Le Conseil constitutionnel a censuré mercredi le pouvoir octroyé à une autorité administrative indépendante créée par le texte, l'Hadopi, de couper l'accès à internet en cas de téléchargements illégaux de fichiers musicaux et de films, estimant que la sanction devait être prononcée par un juge.