Une ancienne employée de Twitter porte plainte contre l’entreprise pour sexisme

JUSTICE Elle dénonce un «plafond de verre» pour les femmes et un système de promotion opaque...

M.C.

— 

Le logo de Twitter.
Le logo de Twitter. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

C’est la troisième affaire de sexisme qui secoue la Silicon Valley en moins d’un mois, alors que beaucoup d’Américaines dénoncent le manque de diversité au sein des entreprises technologiques californiennes. Fin février, Ellen Pao, la PDG de Reddit, poursuivait son ancien employeur pour plusieurs faits de sexisme. Mi-mars, une ancienne employée de Facebook attaquait le réseau social pour sexisme, harcèlement sexuel et discrimination raciale.

La semaine dernière, c’est une ancienne employée de Twitter qui a porté plainte jeudi contre l’entreprise américaine pour sexisme, rapporte Pando Daily. Cette ingénieure logicielle dénonce les méthodes de management de l’entreprise, où les postes à pourvoir seraient communiqués par «une tape sur l’épaule» et les promotions, distribuées surtout aux hommes.

Système de promotion opaque

Tina Huang, qui a lancé une action en recours collectif, permettant à d’autres employées ou anciennes employées de rejoindre la plainte, affirme qu’on lui a refusé une promotion et qu’elle a été poussée à la démission après s’en être plainte à sa hiérarchie. Selon le texte de la plainte, consulté par Mashable, elle dénonce un «plafond de verre» pour les femmes, et un système de promotion opaques, où des «comités secrets» de management prendraient des décisions de ressources humaines sans critères objectifs. Elle souligne que les postes de direction chez Twitter sont occupés à 79% par des hommes.

Une version que conteste l’entreprise. «Tina Huang a démissionné volontairement de Twitter, après que la direction a tenté de l’en dissuader», déclare un porte-parole de la firme. «Elle n’a pas été renvoyée. Twitter accorde un soin particulier à la mise en place d’un environnement de diversité où les employés sont soutenus, et nous estimons que Tina Huang a été traitée justement.»

Cette plainte, note The Verge, coïncide de manière fortuite avec le neuvième anniversaire du tout premier tweet, posté par le cofondateur de l’entreprise, Jack Dorsey, le 22 mars 2006.