Paiement mobile: Google fourbit ses armes pour lutter contre Apple

HIGH-TECH Le géant au moteur de recherche aurait l'intention de racheter le logiciel de paiement en ligne Softcard...

M.C.

— 

Google Wallet, combiné avec la technologie NFC, permet de payer avec son téléphone.
Google Wallet, combiné avec la technologie NFC, permet de payer avec son téléphone. — DR

Google à l’assaut du paiement en ligne, phase 2. L’entreprise américaine possède déjà un service de paiement par mobile, appelé Wallet, mais celui-ci, pionnier sur le marché, n’a jamais vraiment décollé, notamment par manque de partenariats avec les opérateurs de téléphonie américains.

Cette fois, Google pourrait selon le Wall Street Journal jeter son dévolu sur le logiciel de paiement en ligne Softcard, utilisant la technologie de paiement sans contact NFC, qui permet à l’utilisateur de payer directement en présentant son smartphone devant un lecteur. Le rachat, pour lequel Google aurait mis sur la table 50 millions de dollars, lui permettrait ainsi de concurrencer Apple et son nouveau service Apple Pay en place depuis novembre dernier, qui utilise également le NFC.

La crainte d’Apple

La somme peut sembler faible, au regard des centaines de millions de dollars qu’avaient investis les trois opérateurs américains de téléphonie AT&T, Verizon et T-Mobile pour lancer cette joint-venture en 2010, alors sous le nom d’Isis. Mais Softcard, qui n’a jamais réellement percé sur le marché, connaît des difficultés et a dû licencier 60 salariés au début du mois.

Cette fois, Google, aiguillonné par l’arrivée d’Apple sur le marché, croit à ses chances. D’après le Wall Street Journal, Paypal, le service de paiement en ligne détenu par eBay, se serait aussi montré intéressé mais les trois sociétés propriétaires de Softcard auraient une préférence pour Google, avec qui elles partagent déjà un système de partage de revenus. L’entreprise au moteur de recherche s’est, pour l’instant, refusée à tout commentaire.