Lille: Quand le téléphone mobile devient un porte-monnaie

TECHNOLOGIE L'opérateur Orange a lancé, ce mercredi, une application qui permet de payer via son portable auprès d'une quarantaine de commerçants dans la métropole lilloise...

Gilles Durand

— 

Lille, le 5 novembre 2014 - Lancement d'Orange Cash qui permet de transformer son mobile en porte-monnaie pour régler ses achats.
Lille, le 5 novembre 2014 - Lancement d'Orange Cash qui permet de transformer son mobile en porte-monnaie pour régler ses achats. — G.Durand/20minutes

Plus besoin d'appeler sa banque, le smartphone devient LA banque. L'opérateur Orange a lancé, ce mercredi, à Lille, une application mobile gratuite qui permet de ne plus avoir à ouvrir le porte-monnaie pour faire ses achats. «Il suffit de charger son smartphone du montant souhaité depuis son compte bancaire et le téléphone se transforme en carte de paiement sans contact», explique Laurent Paillassot, directeur adjoint chargé du projet chez Orange. Après Nice, Caen, Rennes et Strasbourg, Lille devient la cinquième ville pilote, avant un déploiement national prévu en 2015.

Mobile compatible

«C'est comme si on gravait une carte bancaire dans la carte SIM qui garantit la sécurité de la transaction. Pour les paiements supérieurs à 20 euros, un code confidentiel défini par l'utilisateur est systématiquement demandé», souligne-t-on chez orange. Condition préalable d'utilisation: être titulaire d'une carte Visa et utilisateur d'un mobile compatible avec la technologie NFC (communication sans fil). «Environ 27.000 Lillois sont équipés de ce type de smartphone et 9.000 commerces sont déjà équipés dans le Nord», estime la direction régionale d'Orange.

Des clients encore frileux

Dans la métropole lilloise, 13 enseignes et plus de 40 commerçants participent à cette expérience pilote, comme le magasin Jeff de Bruges, dans la rue piétonne de Lille. «Le paiement sans contact est déjà possible chez nous depuis le mois de mars avec les nouvelles cartes bancaires», précise Cédric Ruelle, cogérant de la boutique de chocolat. Mais les clients restent encore frileux à ce genre d'évolution. Ainsi, le système de porte-monnaie électronique, Moneo, lancé depuis 2005, n'a guère connu le succès. «C'est une nouvelle habitude à prendre, note le cogérant de Jeff de Bruges. Mais il faut reconnaître que beaucoup de clients préfèrent encore saisir leur code». Le téléphone va-t-il faire évoluer les mentalités?