La puce NFC de l'iPhone 6 ne servira pour l'instant qu'à payer

TECHNOLOGIE Apple a décidé de ne pas l'ouvrir aux développeurs...

Philippe Berry

— 

Le système Apple Pay permet de payer sans contact via une puce NFC.
Le système Apple Pay permet de payer sans contact via une puce NFC. — APPLE

Le NFC, c'est magique. Cette puce qui permet de transférer des données en proximité, sans contact, peut servir à payer, valider son titre de transport, ouvrir sa chambre d'hôtel ou télécharger un plan au musée. Avec l'iPhone 6, Apple s'y met enfin. Mais alors que l'industrie attendait la firme à la pomme pour faire décoller la technologie, cette dernière sera, pour l'instant, limitée à Apple Pay. L'entreprise l'a confirmé au site Cult of Mac, mardi.

Ceci n'est pas complètement une surprise. Apple préfère s'assurer qu'une avancée fonctionne bien avant de l'ouvrir sur l'extérieur. Cela avait déjà été le cas de son système d'identification par empreinte digitale TouchID. Les développeurs ont dû patienter un an, mais ils y ont désormais accès.

64% de téléphones NFC en 2018

Pour le NFC, l'envol ne sera que progressif. Google s'y est cassé les dents depuis 2011, mais le marché est prêt, estime Forrester Research. L'an prochain, Apple pourrait vendre 235 millions d'iPhone, selon les prévisions de JP Morgan, dont une majorité d'iPhone 6. Ils s'ajouteront aux 600 millions de téléphones NFC Android vendus en 2013 et 2014. Selon IHS Technology, la pénétration du NFC sera de 64% d'ici 2018. D'ici là, l'iPhone ne servira sans doute pas qu'à payer...