Nexus 6: Google réalise un presque sans faute

TEST 20 Minutes a pu tester en avant-première le nouveau smartphone haut de gamme de Google. Fabriqué par Motorola, c’est l’une des meilleures phablettes du moment...

Christophe Séfrin

— 

Avec son écran de près de 6 pouces, le Google Nexus 6 est l'un des terminaux mobiles les plus grands du moment.
Avec son écran de près de 6 pouces, le Google Nexus 6 est l'un des terminaux mobiles les plus grands du moment. — GOOGLE

Plus grand que l’iPhone 6 Plus! Avec ses 5,96 pouces de diagonale, le nouveau smartphone – ou plutôt phablette — haut de gamme Nexus 6 de Google (fabriqué par Motorola) fait Plus-Plus. Mais les comparaisons avec le rival de la marque à la Pomme s’arrêtent là, les deux «6» n’ayant finalement qu’assez peu de points communs. 

L’écran: peut mieux faire

Il a beau être grand et QHD (2560 x 1440), l’écran super Amoled du Nexus 6 est en deçà de ce que l’on espérait. Les couleurs manquent de dynamique et les blancs sont pâlots. Problème: on ne peut rien régler! Pour booster l’ensemble, il faut annuler le réglage «Adaptation de la luminosité» au risque de perdre en autonomie.

L’OS: Android Lollipop, c’est bien!

Baptisée Lollipop, la nouvelle version du système d’exploitation Android (5.0) intègre le Nexus 6: notifications sur l’écran verrouillé, gestion de plusieurs comptes utilisateurs… s’invitent à bord. L’usage n’en est que plus appréciable.

La photo: une vraie réussite

Avec 13 mégapixels et un capteur stabilisé, le Nexus 6 est l’un des meilleurs photophones du moment, qui offre des images parfaitement détaillées. Ouvrant à f/2.0, il réalise des photos de belle qualité en base lumière. Seul bémol: un autofocus un peu lent. Dommage également que le capteur avant ne fasse que 2 mégapixels. Les selfie-maniaques opteront pour le HTC Desire Eye et ses deux capteurs de 13 mégapixels. Côté vidéo, la 4K est dans la place, mais à 30 images/seconde seulement.

Le son: soigné comme rarement

On n’évoque que peu la qualité audio des smartphones. Celle du Nexus 6 est bonne, parfois même de façon surprenante avec un son aussi équilibré que possible et un rendu général qui pourrait presque faire pâlir de jalousie ces minuscules enceintes Bluetooth qui s’arrachent dans les bacs en ce moment. Les deux haut-parleurs à l’avant de la phablette font un très bon boulot pour les jeux vidéo.

L’autonomie: plus d’une journée

La batterie de 3220 mAh embarquée est adaptée à la taille de l’écran, mais semble profiter de la bonne gestion de l’autonomie du processeur Snapdragon 805 de Qualcomm (en partie induite par Lollipop). A l’arrivée, le Nexus 6 «tient» une bonne journée, voire davantage si l’on n’abuse pas d’Internet.

Le plus: l’étanchéité

Même s’il n’est pas normé «IP 68» comme les Sony Xperia, le Nexus 6 résiste lui aussi à l’eau et peut même être immergé. On s’en étonne, alors que ce devrait être le cas de tous les smartphones désormais. Surtout à un tel tarif: 649 euros (32 Go) ou 699 euros (64 Go)…

Verdict

A 649 euros (32 Go) ou 699 euros (64 Go), le Nexus 6 est une phablette qui mérite vraiment toute notre attention, même si son écran aurait, lui, mérité davantage celle de Mortorola, son constructeur. L’appareil est également un peu lourd (184 g). Pour autant les iPhone 6 Plus, Huawei Ascend Mate 7 et Samsung Galaxy Note 4 sont les concurrents sérieux qu’il convient d’approcher.