Harcèlement sexuel: Le PDG de Tinder viré

HARCELEMENT Le patron de Tinder, Sean Rad, a été limogé pour avoir fermé les yeux dans un cas de harcélement sexuel…

Alice Coffin

— 

Tinder
Tinder — Sipa

Il faut mieux choisir ses amis. Ou faire preuve d'une moindre complaisance avec le harcèlement sexuel. Le patron de Tinder Sean Rad, 28 ans, a été remercié par ses actionnaires car il n’avait pas suffisamment dénoncé les agissements coupables de son meilleur ami et cofondateur de Tinder Justin Mateen. C’est Forbes qui raconte l’histoire. Justin Mateen a récemment versé un million de dollars de dédommagement à Whitney Wolfe, autre cofondatrice de l’application de rencontres, après qu’elle a révélé son attitude post-rupture. Les deux partenaires ont eu une liaison dont Justin Mateen a mal supporté la fin. Il a ensuite passé son temps à harceler par SMS et insulter Whitney Wolfe.

Après ces révélations, Justin Mateen a démissionné il y a quelques semaines.

Les deux associés lui reprochent d’être une femme et inexpérimentée

Sean Rad aurait été présent lors de plusieurs de ces scènes d’insultes. Et n’aurait rien fait pour calmer Justin Mateen. Pire, les deux hommes ont alors décidé de retirer à Whitney Wolfe son titre de cofondatrice. En précisant qu’il y avait déjà trop de cofondateurs et qu’elle était une femme et inexpérimentée.

Face aux nombreuses répercussions de cette affaire, les actionnaires ont donc décidé d’exclure, à son tour, Sean Rad de Tinder.