Le bracelet connecté de Microsoft veut devenir un coach personnel

TECHNOLOGIE L’entreprise mise sur une approche multi-plateformes...

Philippe Berry

— 

Le bracelet connecté Microsoft Band est vendu aux Etats-Unis à 199 dollars.
Le bracelet connecté Microsoft Band est vendu aux Etats-Unis à 199 dollars. — MICROSOFT

De prime abord, ce Microsoft Band, dévoilé jeudi, ressemble à tous les autres bracelets connectés. Mais sous la surface se cache une multitude de capteurs pour collecter des données santé 24h/24. Et surtout, Microsoft dispose de la puissance du Cloud pour les interpréter et fournir des conseils pour retrouver la forme.

Disponible dès jeudi aux Etats-Unis en «quantité limité» pour 199 dollars, ce bracelet s'appuie sur l'app compagnon Microsoft Health, qui a l'avantage d'être compatible avec les trois principales plateformes mobiles: Windows Phone, évidemment, mais aussi iOS et Android. Pour l'entreprise, il s'agit d'un cheval de Troie qui lui permet de s'inviter chez ses concurrents Apple et Google. Sur son petit écran, cette «smart bande» affiche aussi les notifications principales du téléphone.

Un assistant qui apprend

A l'ère du «quantified self», le bracelet embarque dix capteurs pour tout mesurer: rythme cardiaque, nombre de pas, dénivelé, sommeil, et même exposition au soleil pour éviter de brûler. A la différence de l'Apple Watch, un GPS est intégré et permet de cartographier sa course sans emmener son smartphone.

Là où Microsoft tente de se différentier des modèles de Fitbit ou Jawbone, c'est du côté des conseils. L'assistant intelligent Cortana veut devenir un coach personnel. Il peut mesurer le nombre de tractions effectuées et pousser l'athlète du dimanche à en faire trois de plus ou encore optimiser les périodes d'effort et de repos. Court-on en plus vite après avoir pris un petit déjeuner, quel type d'exercice nous fait brûler le plus de calorie? Selon Microsoft, l'assistant est capable d'apprendre et d'optimiser ses recommandations. Ne reste plus qu'à résister à ce donut.

>> La présentation en vidéo